Derrière le Maïs TC1507, l’accord de libre échange

L’AFP nous annonce que « la Commission européenne va recommander mercredi aux Etats de l’Union européenne (UE) d’autoriser la culture d’un deuxième maïs transgénique en Europe et l’imposera s’ils ne parviennent pas à s’accorder pour l’interdire ». Et comme ils ne parviendront pas à s’entendre, il sera imposé. Conséquence, les fonctionnaires du ministère de l’agriculture vont devoir encore se creuser leurs méninges pour trouver des arguments  juridiques à opposer à la commission pour justifier le prochain moratoire que la France va imposer à ses agriculteurs.

Plus sérieusement, la surface  du dossier montre un exercice européen très politique qui consiste à “se refiler la patate chaude”. Les forces politiques et les Etats font du brouhaha mais l’essentiel n’est pas là. Le fond du dossier est pourtant clair. Il s’agit des discussions en cours entre l’Union européenne sur le libre échange Atlantique. L’accord est déjà signé avec le Canada. Les discussions sont bien avancées avec les Etats-Unis où les questions des « OGM » et des autorisations de culture de semence ogm sont clairement posées. Une interdiction mais surtout un renvoi à plus tard de l’autorisation sera certainement un indicateur sur l’avancement de l’accord commercial Etats-Unis Europe. Actuellement il n ‘y aucune communication sur le contenu des discussions.

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
    • bob
      • Wackes Seppi
    • veto
    • Laurent Berthod
    • Laurent Berthod
      • Wackes Seppi
  2. Laurent Berthod