Ecotaxe : les bretons se mobilisent

Au 1er janvier 2014, tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes conçus pour le transport de marchandises y seront assujettis quel que soit leur usage. Pour les agriculteurs et les industriels bretons, en particulier du secteur agroalimentaire, les surcoûts se chiffreront en millions. Pour l’instant, l’état fait la sourde-oreille mais pas certain que les protestataires se laissent faire. Il y va de leur survie et de celle de l’économie bretonne !
A quand un soutien de la part d’Arnaud Montebourg, ministre du « redressement productif » ?

Merci à Laurent Berthod d’avoir fait remonter l’info!

email
Commentaires
  1. roger