Le “cruel” dilemme d’EELV

« Ce n’est pas rendre service à l’écologie (…) que de la réduire à des impôts. » Après cette déclaration de François Hollande et sa décision de reporter sine die la mise en place d’une nouvelle taxe sur le diesel, difficile pour le parti écologiste d’ignorer plus longtemps les déclarations de Noël Mamère dans le journal Sud Ouest et au micro de France Info. Le problème est tout simple : soit les ministres EELV (Cécile Duflot et Pascal Canfin) quittent le gouvernement, soit Noël Mamère quitte EELV avec pour conséquence possible une véritable scission du parti.
« Pour le Président de la République, si le changement c’est maintenant, l’écologie c’est demain. Les non réponses que nous avons de la parti du Président de la République doivent nous inciter à ne pas voter ce budget qui s’annonce et qui est un budget qui n’intègre pas la question de l’écologie. Quand on est dans une majorité, on s’engage à ne pas voter les motions de censure contre le gouvernement et à voter le budget. Si nous ne votons pas le budget, ça veut dire que nous ne sommes plus dans la majorité. Et si nous ne sommes plus dans la majorité, je ne vois pas comment nous pourrions avoir des ministres au gouvernement. Les ministres, ils sont membres d’un parti. Ce parti, il doit se réunir et il doit dire ce qu’il veut faire. Si ce parti ne fait rien et considère que tout va bien, nous serons un certain nombre à le quitter. » (source : France Info)
Alors que les élections municipales approchent à grands pas, le parti écologiste sait pertinemment qu’il aura du mal à avoir des élus sans un accord avec le PS. Cruel dilemme…

email
Commentaires
  1. Ernst
    • Karg se
    • Wackes Seppi
  2. Laurent Berthod
  3. Natacha
    • Laurent Berthod
      • Wackes Seppi
  4. Ecire