Mais que représente le Rassemblement pour la planète ?

Comme nous l’avons indiqué dans un billet précédent, François Veillerette est furieux parce que le Rassemblement pour la planète, dont Générations Futures fait partie, n’a pas été convié à la Deuxième Conférence environnementale. Motif invoqué par le ministère de l’Ecologie : « Le Rassemblement ne possède pas l’agrément officiel du fait de sa création récente et des critères de représentativité adoptés dans la Loi Grenelle 2. »
En fait, François Veillerette devrait déjà s’estimer heureux que le Rassemblement pour la planète ait pu être présent lors de la Première Conférence environnementale. En effet, au moment où cette conférence s’est déroulée, à la mi-septembre 2012, le Rassemblement pour la planète n’existait pas encore sous forme d’association (elle n’a été constituée que fin octobre 2012) mais seulement sous forme d’une marque déposée à l’INPI !
Maintenant, quand on regarde les 5 associations fondatrices du Rassemblement – Générations Futures, Réseau Environnement Santé, Robin des Toits, Respire et Ecologie sans Frontière –, il est normal de se poser la question de leur représentativité et de leur transparence. Petit passage en revue.

– Ecologie sans frontière : n’a pas de bureaux, ni de site Internet, ni d’activité militante sur le terrain. Totalement opaque puisque n’a jamais publié ses rapports financiers et moraux.
– Respire : association très récente (novembre 2011), financée au départ entièrement par son président. Sans activité militante de terrain. Opaque puisque n’a pas publié ses rapports financier et moral 2012.
– Robin des Toits : Aucune mention du nombre d’adhérents. Totalement opaque puisque n’a jamais publié ses rapports financiers et moraux.
– Réseau Environnement Santé : Aucune mention du nombre d’adhérents. Totalement opaque puisque n’a jamais publié ses rapports financiers et moraux.
– Générations Futures : à peine 667 adhérents en 2012. Totalement opaque concernant ses sources extérieures de financement.

Bref, les associations écologistes du Rassemblement pour la planète ont encore un gros effort à réaliser pour démontrer qu’elles ont pleinement leur place dans les grandes discussions environnementales à l’échelon national.

email
Commentaire
  1. Alzine