« Corinne Lepage voit la main des lobbies partout »

Le week-end dernier, « Marianne » organisait un débat à Poitiers sur le thème « Qu’est-ce qu’ils nous font manger ? ». Au départ conviée, Corinne Lepage s’est désistée à la dernière minute. Raison invoquée ? Le programme des débats, selon elle, était sous influence des lobbies industriels et n’abordait pas les sujets essentiels : « Le vrai sujet est celui du mode de production agricole, de l’utilisation massive de la chimie dans l’alimentation, des pesticides et autres perturbateurs endocriniens. Le vrai sujet est celui des conséquences de ce qui précède, à savoir une pollution croissante et de plus en plus difficilement réversible des sols et de l’eau, et la présence de produits chimiques divers, pesticides et perturbateurs endocriniens dans le corps humain, à commencer par celui des fœtus et des nourrissons. Pour rester dans l’actualité immédiate, l’étude de l’Inserm sortie ce 13 juin ne fait qu’ajouter une pierre supplémentaire à un édifice que seuls ceux qui refusent de voir ignorent. C’est la raison pour laquelle organiser un vaste débat autour de l’alimentation en prenant bien soin de ne traiter en rien les sujets qui précèdent, procède au mieux du passe-passe, au pire de la malhonnêteté intellectuelle. Les lobbys de l’agrosemence, soutenu malheureusement par une large part du monde agricole, totalement dépendant pour son activité des producteurs de semences et de pesticides mais qui n’est en réalité qu’une victime parfois physique du lobby (les agriculteurs sont les premières victimes des maladies liées aux pesticides et les premières décisions judiciaires reconnaissant l’exposition pesticides comme une maladie professionnelle sont sorties) sont très puissants dans le monde politique comme dans le monde médiatique. »
Réponse cinglante de Marianne : « Pour Corinne Lepage, prononcer le mot lobby remplace toute argumentation politique. […]La réalité est à plusieurs points de vue très différente… Tout d’abord, nous avons dû regretter l’absence de Corinne Lepage à nos débats ! Car nous l’avions évidemment invitée et, dans un premier temps, elle avait donné son accord pour participer à un débat sur les OGM. Au dernier moment, Corinne Lepage s’est désistée, refusant de débattre avec la géographe Sylvie Brunel, auteur de la Géographie amoureuse du maïs, ouvrage dans lequel celle-ci reconnaît quelques avantages aux OGM, sans pour autant se prosterner devant eux. Sans doute Corinne Lepage, avocate des militants anti-OGM assimile-t-elle l’universitaire reconnue, ancienne présidente d’Action contre la Faim, qui a quelques divergences avec elle, comme une représentante des lobbies…Avant d’imaginer que Marianne ait cédé à un étrange populisme soumis aux lobbies, Corinne Lepage aurait donc mieux fait de sacrifier au respect premier de cette déontologie dont elle traque les manquements partout qui consiste à ne pas faire le procès d’événements auxquels elle n’a pas daigné assister par crainte d’entendre d’autres avis que le sien. »

email
Commentaires
  1. CTX
  2. Laurent Berthod
  3. ernst
  4. Wackes Seppi
  5. douar
  6. Karg se
  7. Karg se
  8. Wackes Seppi
  9. Vincent
  10. Wackes Seppi
  11. Karg se
  12. Karg se
  13. ernst
  14. CTX
  15. tybert