MON810 : quand les données sont manipulées pour dire NON aux OGM !

Lu sur le site enviscope : « Dans une étude publiée ce mois par la revue scientifique Nature Biotechnology, Marcel Kuntz, John Davison et Agnès Ricroch, respectivement chercheurs au CNRS,  à l’INRA, et à AgroParisTech analysent  les arguments « scientifiques » avancés par le gouvernement français de Nicolas Sarkozy pour « justifier » son interdiction de culture de l’OGM MON 810 en 2012. » […] Les auteurs montrent  que des documents scientifiques authentiques, y compris ceux de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments  (EFSA), ont été  faussement interprétés. D’autres articles scientifiques importants qui n’allaient pas dans le sens voulu par le gouvernement ont été ignorés. »
Que le gouvernement ait sciemment détourné ou ignoré des publications scientifiques, ce n’est un scoop mais que 3 scientifiques le démontrent par a+b, c’est toujours mieux. Nous avions déjà relayé sur ce blog l’absence de preuves avérées d’un danger potentiel du MON 810 et la politisation à outrance de ce dossier empêchant toute décision rationnelle. Cette étude le confirme donc. Même si on parie que d’ici quelques heures, des écolos s’indigneront du lobbying de industrielle agro-chimique « prêt à payer grassement des scientifiques pour les défendre ».

email
Commentaires
  1. karg se
  2. Laurent Berthod
  3. AlainCo
  4. CTX
  5. aatea
  6. Alzine
  7. ernst
  8. boboye
    • aatea