Arrêter de vendre des pesticides…pour vendre d’autres pesticides !

Annonce exemplaire pour les anti-phytos ! Les magasins E-Leclerc de Bretagne vont arrêter de vendre des pesticides. Mais quand on lit attentivement l’article, on comprend que ces magasins vont arrêter de vendre des pesticides «  contenant des molécules chimiques » et que ceux-ci seront remplacés « par d’autres plus respectueux de l’environnement », c’est-à-dire à base de molécules naturelles.
Un bel exemple de la dialectique créée par les écologistes et appliquée au marketing : c’est naturel, c’est pas dangereux. C’est issu de la chimie de synthèse, c’est dangereux.

email
Commentaires
  1. ernst
  2. ME51
    • Wackes Seppi
    • douar
  3. Alzine
  4. CTX