Le Foll et les néonicotinoïdes : divorce avec le monde agricole

L’interdiction des produits phytos à base de néonicotinoïdes est saluée par la presse qui reprend en boucle le titre caricatural de la dépêche AFP :  “Trois pesticides mortels pour les abeilles interdits en Europe”. De Libération au Figaro, tous les médias sont sur la même ligne. Stéphane Le Foll qui a fortement poussé pour arriver à cette situation en tire tous les bénéfices pour son image.
Car celle-ci est plutôt excellente dans nos médias bien éloignés eux, de la réalité de nos champs. Le dernier numéro du magazine Challenges (25/05/2013) qui a classé les ministres du gouvernement le place à la seconde place. “Stéphane le Foll est un ministre solide, il assure. Et l’agriculture n’est pas un portefeuille facile pour la gauche. C’est la découverte de ce banc d’essai”  C’est le  révélé du gouvernement » s’enthousiasmait déjà le journaliste.
La réalité vraie est moins rose : Stéphane le Foll est un Ministre de l’agriculture qui s’adresse au grand public en le prenant dans le sens du poil tout en laissant tomber le monde agricole. Les réactions des 2 premiers syndicats agricoles sur cette affaire des néonicotinoïdes sont révélatrices du fossé qui se creuse entre la rue de Varenne et les paysans.
La FNSEA sur le ton policée dont elle est familière “ plaide pour une approche proportionnée”. “Les néonicotinoïdes revêtent un intérêt majeur pour les filières grandes cultures, fruits et légumes, filières qui contribuent fortement aux équilibres économiques de la France en termes de valeur ajoutée, d’emplois et de commerce extérieur.” Et dénonce une décision “hâtive”.
La coordination rurale elle plus directe : “Néonicotinoïdes : heureusement, la démagogie ne tue pas les abeilles !” . “L’interdiction de certains pesticides pour des raisons « environnemento-communicationnelles » a en réalité de nombreux effets pervers. Souvenons-nous que le Cruiser OSR interdit à l’automne dernier est souvent remplacé non pas par un, mais par deux produits phytosanitaires : les objectifs du plan écophyto sont loin d’être atteints !”.

Le monde agricole ne comprend plus son ministre si éloigné de la réalité du terrain.

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
  2. Mathias de P.
  3. ernst
  4. Mathias de P.
    • Karg se
      • ernst
        • Karg se
  5. Mathias de P.
    • Laurent Berthod
      • philippe
  6. ernst
  7. Bocaorne
  8. Alzine
  9. aatea