Quand Veillerette défend l’EFSA

Un comble pour celui qui ne cesse de dénoncer les « conflits d’intérêt des membres de l’EFSA avec l’industrie agrochimique ». A propos du rejet de la proposition d’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes sur les cultures de maïs, colza, tournesol et coton pendant deux ans du fait de l’absentention de certains états membres de l’UE, Veillerette déclare :  C’est une façon claire de faire échouer le vote, sans voter contre […]. On ne peut pas soupçonner les experts de l’Efsa d’être de dangereux écologistes. À quoi sert l’agence si lorsqu’elle produit un rapport clair et que la commission la suit, les États membres n’en tiennent pas compte ? ».

Le monde à l’envers…

email
Commentaires
  1. Karg se
  2. loup garou
  3. alzine
  4. Zygomar