Le lanceur d’Alerte selon Séralini

Gilles-Eric Séralini peut être satisfait, la loi sur les lanceurs d’alerte vient d’être votée. Et c’est encore une fois l’occasion pour notre professeur de donner son point de vue comme « expert diffamé» dans le journal 20 minutes.
Pour Gilles-Eric Séralini,  la loi doit interdire les critiques de son travail : « Dans mon cas, après la sortie de mon étude sur les OGM, j’ai été confronté à la diffamation par les gens qui vendaient ces produits. On m’a même accusé d’appartenir à une secte. Cela a conduit l’université de Caen, où je suis chercheur, à être précautionneuse, à créer des problèmes… Cette marginalisation a des conséquences diffuses: il peut être difficile de se maintenir à son poste, de garder des étudiants en thèse, il peut y avoir des pressions sur l’université, les collègues… »
La loi devrait également interdire tout lien entre les scientifiques travaillant dans des agences officielles et les entreprises. En revanche, pour les liens entre « lanceurs d’alerte » et la grande distribution, pas un mot : « Il y a trop de secrets qui font qu’on a besoin de lanceurs d’alerte. Les protéger ne créé pas une situation de transparence qui évite qu’on ait à crier. Il faut aussi régler le problème des collusions d’intérêt entre les agences officielles et les entreprises. »
Super Séralini, sauvez nous !

email
Commentaires
  1. Karg se
    • Wackes Seppi
  2. Wackes Seppi
    • Zygomar
      • Wackes Seppi
  3. bob
  4. Zygomar
  5. Wackes Seppi
    • Zygomar
  6. Laurent Berthod
  7. l'autre pierre
  8. JG2433
  9. rageous
    • Wackes Seppi
  10. Zygomar