Notre Dame des Landes : division entre les agriculteurs et les ultras

On ne peut pas dire que l’occupation du futur site de l’aéroport de Notre Dame des Landes se passe dans le meilleurs conditions. Selon un article du Parisien daté de dimanche, les tensions se multiplient entre les opposants eux-mêmes. En clair, entre les agriculteurs et habitants d’une part et les alter’s qui les ont rejoint ces derniers mois d’autre part. La situation devient intenable : racket, vol, agressions, occupations illégales de terrain privés, etc. Le Parisien a même eu accès à une note confidentielle du comité de pilotage de la préfecture de Nantes qui confirme l’augmentation exponentielle des actes délictueux. Bien sûr, les responsables des opposants minimisent ces incidents, en l’occurrence Julien Durant, porte-parole de l’association Acipa. On relève quand même dans la brève interview qu’il donne du Parisien une passage assez savoureux qui dénote que les alter’s ont des notions plutôt particulières du respect de l’écologie, ce qui explique d’ailleurs en partie les tensions avec les « locaux » : « Certains campements sont des tas d’ordures, il faut les nettoyer. On exige aussi qu’ils arretent de couper les arbres n’importe comment. Il y a eu des coupes sauvages de chênes, alors même que Vinci n’a jamais osé commencer le défrichement pour les travaux de l’aéroport : Ils voudraient que du jour au lendemain on passe au bio et nous interdire les engrais par exemple ! L’agriculture ne marche pas comme ça ! »

email
Commentaires
  1. karg se
  2. daniel
  3. JG2433
  4. Alzine