Bové : condamnation confirmée

On se souvient de la condamnation en appel de Bové et de ses acolytes en février 2012 pour la destruction de deux parcelles de maïs OGM de Monsanto en août 2008. Cette condamnation  vient d’être déclarée définitive par la cour de cassation.
A quand la réaction outrée d’Eva Joly ?

En attendant, les faucheurs et leur avocat crient évidemment à l’injustice. « Les faucheurs vont être fauchés », nous déclare Me Simone Brunet. Faut-il rappeler le patrimoine de José Bové ?

 

email
Commentaires
  1. daniel
  2. Karg se
  3. ernst
    • JG2433
  4. ernst
  5. l'autre pierre
  6. roger
  7. roger