Les leçons de Belpomme : vers un zéro pointé ?

Dans son édition du 13 mars, le quotidien belge Le Soir publie un entretien avec le professeur Belpomme, invité « de la prestigieuse chaire Francqui (faculté agronomique de Gembloux-ULg) pour un cycle de quatre leçons dont le contenu devrait faire beaucoup de bruit ». Si bruit il y aura, ce n’est qu’en raison du discours alarmiste à outrance du cancérologue. En effet, la première de ses quatre leçons a pour titre : « Pesticides et santé : l’arroseur arrosé ? » Or dans l’entretien au Soir, Dominique Belpomme débite ses affirmations catastrophistes comme par exemple : « Il est désormais indiscutable que les pesticides sont une des principales causes de cancers. » Ou encore : « Il y a des centaines, voire des milliers de références montrant l’existence d’un lien associatif et causal entre l’exposition aux pesticides et des cancers, l’obésité et même le diabète de type 2. » Evidemment, cela peut faire frémir dans les chaumières.

Cependant, il faut prendre avec précaution toutes les paroles de Dominique Belpomme. Ainsi, dans la même interview, cet éminent expert explique que le bio « n’utilise pas de pesticides » et « pas d’additifs ». Deux fausses affirmations ! Quand on regarde le Guide des intrants utilisables en agriculture biologique en France (22 juin 2011), on se rend compte qu’il existe 349 spécialités autorisées en bio (agriculture + jardin). Parmi elles, 97 spécialités sont classées « Risque de Toxicologie-N-dangereux pour l’environnement », 87 sont classées « Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique », 23 spécialités sont classées « Dangereux pour les abeilles » et 3 spécialités sont classées « Nocif : peut provoquer une atteinte des poumons en cas d’ingestion ». Quant aux additifs, il en existe une cinquantaine autorisée pour les aliments bio, dont certains (E333, E335, E407, E410, E412, etc.) à fortes doses peuvent avoir des effets allergisants ou laxatifs. Ou mentionnons encore les nitrites E249, E250 et nitrates E252, alors que les nitrites se transforment dans le corps en nitrosamines, classées cancérigènes par l’Organisation mondiale de la santé.

Vous l’aurez compris, pour ses leçons à la « prestigieuse chaire Francqui », le professeur Belpomme devra être plus rigoureux pour éviter le zéro pointé !

 

Sources

email
Commentaires
  1. Zygomar
    • Eléonore Visart de Bocarmé
  2. Zygomar
  3. Bruno SCHIFFERS
    • Zygomar
    • Zygomar
    • Zygomar
    • Zygomar
    • Zygomar
  4. chiendent
  5. Zygomar