Les écologistes sont-ils les nouveaux Shadoks ?

Dans un billet précédent, nous avions présenté une invention remarquable imaginée par Jacques Carelman : le vélo-charrue. Hélas, les écologistes ne font pas encore la promotion de cet outil agricole indépendant des sources d’énergies fossiles. Mais vu l’intérêt que portent les écologistes aux systèmes à pédales, cela ne saurait tarder. En effet, dans le dernier numéro de L’Ecologiste, on peut lire un article très intéressant intitulé « Le pédalier, une énergie à explorer ». L’auteur explique ainsi : « Si nous investissions davantage dans les recherches sur la technologie alimentée par des pédaliers, afin de rattraper sept décennies d’occasions manquées [sic], et si nous les orientons dans la bonne direction, pédales et manivelles pourraient apporter une contribution significative à une société décarbonée, sans trop sacrifier au confort. » Bref, l’avenir pour lui réside dans les générateurs électriques à pédaliers, et il affirme : « Si les Népalais pédalaient deux heures par jour, leur pays serait autosuffisant en énergie. » Il avertit quand même les Occidentaux que « les manivelles et les pédales ne peuvent pas être une solution si nous nous cramponnons à un mode vie aussi énergivore que le nôtre ». Conclusion : les Shadoks pompaient, pompaient, pompaient ; avec les écologistes, on va pédaler, pédaler, pédaler !

email
Commentaires
  1. douar
  2. Zygomar
  3. CTX
  4. daniel
    • ernst
      • JG2433
    • miniTAX
  5. Serge LD