Santé environnementale : quand le bois pollue

Les écologistes vantent régulièrement le chauffage au bois. D’ailleurs, un des objectifs du Grenelle de l’environnement, prévoyait de doubler l’usage du bois d’ici 2020 pour lutter contre le réchauffement. Thierry Jaccaud, rédacteur en chef de L’Ecologiste, met aussi en avant un autre argument pour ce moyen traditionnel et naturel de se chauffer : son coût. En effet, il explique sur son blog qu’il faut « méditer » le fait que, pour la chaudière, le bois bûche est l’énergie la moins chère. Cet argument n’a pas échappé aux Grecs, durement touchés par la crise, qui privilégient désormais le chauffage au bois… avec des conséquences alarmantes.

Ce n’est pas la première fois qu’Alerte Environnement avertit sur les dangers du chauffage au bois, aussi bien sur la santé que sur l’environnement (voir http://alerte-environnement.fr/2009/07/31/feu-de-bois-les-ecolos-a-cote-de-la-plaque/ et http://alerte-environnement.fr/2008/12/08/au-feu/ ). Pour les Grecs, ses dangers sont devenus une réalité. Les experts du ministère de l’Environnement affirment que la limite des 50 microgrammes par mètre cube d’air a été dépassée plus de 35 fois ces derniers jours. Avec la vague de froid hivernal, la concentration de polluants s’élève à 170 microgrammes/m3. Comme l’explique le site allodocteurs.fr, « monoxyde de carbone (CO), particules fines (PM2,5), composés organiques volatils (COV), oxydes d’azote (NOx) et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), sont autant de polluants atmosphériques issus de la fumée dégagée par la combustion du bois. Ils peuvent avoir des effets néfastes sur la santé lorsque leur concentration dans l’air est trop élevée : maux de tête, nausées, irritation des yeux et des voies respiratoires, aggravation des maladies cardiorespiratoires… Les jeunes enfants, les personnes âgées et celles qui souffrent d’asthme, d’emphysème ou de problèmes cardiaques sont les plus sensibles à la pollution de l’air. » L’observatoire d’Athènes effectuera « une analyse détaillée du 10 janvier au 10 février 2013 sur la substance du nuage, qui outre du dioxyde de soufre ou du monoxyde de carbone, pourrait contenir des hydrocarbures aromatiques cancérogènes », selon Evangélos Gerassopoulos, directeur de l’Institut de l’Environnement de l’Observatoire d’Athènes.

Sur la problématique du chauffage au bois, on attend toujours (mais on risque d’attendre assez longtemps) les réactions des experts ès santé environnementale, comme André Cicolella, François Veillerette, Dominique Belpomme et Cie.

Sources :
www.thierry-jaccaud.com/?p=97
www.allodocteurs.fr/actualite-sante-en-grece-le-retour-du-chauffage-au-bois-pollue-l-atmosphere-9144.asp?1=1

email
Commentaires
  1. yvesdemars
  2. Karg se
    • ernst
      • lang
        • ernst
      • daniel
  3. Zygomar
  4. Zygomar
    • JG2433
  5. Zygomar