Les verts au sommet

Belle réussite et étonnant paradoxe que ce parti qui ne représente rien mais qui arrive à exister comme un parti de moyenne importante :
-Score élections présidentielles : 2, 31% des voix
-Nombre d’adhérents : Moins de 15 000 (chiffre donné en juin 2011 mais en chute depuis). Le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin talonne EELV…
-Nombre de courants : aussi nombreux qu’il y a d’adhérents
-Nombre de psychodrames internes : on ne compte plus…

Et pourtant, EELV, c’est 17 députés, 12 sénateurs, 17 députés européens, 2 ministres …et une capacité de nuisance impressionnante sur tous les dossiers fondamentaux : gaz de schiste, produits phytos, aéroport Notre Dame des Landes, nucléaire.

Alors comment résoudre ce paradoxe ? Les verts sont tout simplement d’excellents politiciens et de piètres militants, en clair, plus habiles à manier la négociation dans les cabinets ministériels qu’à rassembler leurs militants.

email
Commentaires
  1. Pierre-Ernest
  2. Wackes Seppi
    • Laurent Berthod
  3. JG2433
    • JG2433
  4. isoproturon
  5. Astre Noir