Perturbateurs endocriniens : Le Monde au service des ONG

Le journal Le Monde est entré dans les grandes manœuvres dans le débat sur les perturbateurs endocriniens. A la barre, les deux journalistes BenKimoun et Foucart, avec l’appui de Stéphane Horel, journaliste dit indépendant qui à réalisé deux films au titre éloquent : “les médicamenteurs” et “les alimenteurs”.

Ce trio de journalistes est engagé dans la stratégie classique des ONG : dénigrer et casser la réputation des organismes d’expertises européens.
Dans le cas présent, leur cible est le groupe de travail réuni par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les perturbateurs endocriniens chargé de remettre en mars 2013 un rapport sur le sujet. L’enjeu est important, il en va de la définition même des perturbateurs endocriniens.

L’opération lynchage médiatique avec mise en place du délit de sale gueule est lancée. Sous le titre vicieux de “Le troublant parcours d’un toxicologue suisse”, le journal (daté du 12/12/12) s’en prend violemment à un expert : Josef Schlatter. Le “papier” du Monde est la reprise de l’enquête conduite par Stéphane Horel…

Dans un précédent article (6/12 – « Chute spectaculaire de la qualité du sperme »), le journal fait un lien automatique entre baisse de la fertilité et certaines substances chimiques comme le bisphénol A, les phtalates, PCB… Les journalistes effectuent un raccourci saisissant car l’étude sur laquelle il s’appuie ne va pas jusque là : “La concentration du sperme des Français en spermatozoïdes a chuté d’environ 32 % entre 1989 et 2005. Les résultats des travaux conduits par l’épidémiologiste Matthieu Rolland, de l’Institut de veille sanitaire (InVS), et publiés mercredi 5 décembre dans la revue Human Reproduction, sont interprétés par leurs auteurs comme « pouvant être liés à des facteurs environnementaux, dont les perturbateurs endocriniens ».
Les scientifiques de l’INVS ont une approche plus large : consommation de tabac, mode de vie, alimentation…

Dans les prochaines attaques des journalistes-militants du Monde, il faudra veiller particulièrement à celles contre la Grande Bretagne et l’Allemagne, très avancées dans la définition des perturbateurs endocriniens.
Allez, un angle d’attaque contre l’Allemagne : le pays est fortement influencé par ces firmes. Pour la Grande Bretagne ? Sa vision libérale ne correspondrait pas à la réalité.

Affaire à suivre donc.

email
Commentaires
  1. ernst
  2. Alzine
  3. Alzine
    • Wackes Seppi
    • Daniel
      • Wackes Seppi
  4. Alzine
    • Wackes Seppi
  5. Alzine
  6. Jean