Délicate succession à la direction du WWF France

Le 28 septembre dernier, dans le cadre du Green Forum, Serge Orru donnait son dernier discours en tant que directeur général du WWF France. Certes, sous sa direction, l’ONG est passée de 130.000 à 190.000 donateurs, de 57 à 104 salariés et a doublé son budget. De plus, les associations réunies au sein du Rassemblement pour la Planète, notamment Générations Futures et le Réseau Environnement Santé, lui ont lancé un vibrant hommage, saluant « le soutien qu’a apporté Serge Orru depuis plusieurs années à la reconnaissance de l’importance de cette question de la santé environnementale dans le débat sur les questions d’écologie en France », tout en ajoutant : « Il a su faire du WWF une organisation s’intéressant également à ces questions (…). Il a su également aider des organisations indépendantes travaillant sur ces questions de santé et d’environnement (…). »

On verserait presque une larme… Sauf que le bilan de Serge Orru apparaît en fait assez mitigé. En effet, le 17 juin 2011, une large majorité des salariés du WWF avaient demandé la démission d’Orru dans une lettre rendu publique sur Rue89 (voir notre billet d’alors à ce sujet : http://alerte-environnement.fr/2011/06/27/la-tete-d%E2%80%99orru-mise-a-prix/), estimant qu’il avait « bafoué » les principes de l’organisation écologiste. Ils affirmaient notamment : « Qui peut encore ignorer que le Directeur Général, assisté par le Directeur de la communication (Jacques-Olivier Barthes), utilise l’ONG comme « marche pied » d’une carrière politique. » Suite à cette fronde, le CA du WWF avait été contraint de demander un audit indépendant de ses activités. Pour accroître encore davantage le malaise, l’émission Cash Investigation sur le thème du greenwashing avait interrogé Serge Orru en avril 2012 sur le partenariat du WWF avec le Crédit Agricole ainsi que sur les conclusions de l’audit indépendant (voir vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=7_k8b0gvvs8&feature=plcp). De quoi faire flipper Serge Orru et son dir’com Jacques-Olivier Barthes, au point où le WWF a tenté – en vain – d’empêcher France 2 de diffuser l’interview !

Alors, le WWF va-t-il continuer son « business as usual », ou essayer de se redonner une certaine crédibilité ? On le saura bientôt, dès que le nom du nouveau directeur général sera connu.

Source
http://rassemblementpourlaplanete.org/les-organisations-du-rassemblement-souhaite-bon-vent-a-leur-compagnon-de-route-serge-orru/

 

email
Commentaires
  1. JG2433
  2. charles
  3. alzine
  4. charles
  5. alzine
    • Wackes Seppi
  6. Laurent Berthod
  7. alzine