Etude Séralini : « les ficelles les plus éculées des scénarios hollywoodiens »

Comme l’explique Denis Pilato, de l’agence de marketing Care, « les conditions dans lesquelles ont été dévoilés les résultats de l’étude du Criigen ont tout d’une stratégie de communication murement réfléchie. Rien n’a été laissé au hasard pour donner un maximum de retentissement à cette enquête à charge ». Il précise : « Toutes les conditions d’un bon thriller sont réunies pour tenir le public en haleine et placer les chercheurs du côté des gentils, face à un méchant prêt à tout pour les empêcher de révéler son terrible secret. Il est flagrant que les ficelles les plus éculées des scénarios hollywoodiens fassent aujourd’hui les stratégies les plus en pointe de la communication virale ! »

Et c’est notamment le cas de l’approvisionnement des semences OGM. Gilles-Eric Séralini tout comme Corinne Lepage expliquent dans leur livre qu’il a fallu faire cela secrètement au Canada, sans dévoiler le nom du fournisseur pour qu’il ne soit pas poursuivi par le « méchant » Monsanto. Cette histoire fait bien rire au Canada ! On peut lire dans un article de La Presse, un des principaux quotidiens canadiens, le commentaire de Dominique Michaud, biologiste à l’Université Laval : « C’est intrigant. Moi et mes collègues, on trouve ça amusant que ça vienne d’ici. C’est mystérieux, parce qu’il n’est pas très difficile de se procurer ces semences. Dans les études, on ne prend pas la peine de dire leur provenance. Mon opinion personnelle, c’est qu’il s’agit d’une stratégie marketing pour mousser le livre et le film, qui sortent sous peu et qui parleront des travaux de Séralini. » L’auteur de l’article ajoute : « En d’autres mots, le Français laisse entendre que l’utilisation de ces semences par les chercheurs est étroitement surveillée par les entreprises qui les produisent. Ce n’est pas le cas : les chercheurs consultés par La Presse n’ont pas de difficulté à s’en procurer auprès de grossistes ou de collègues. »

Autre grand mystère : le laboratoire où ont été effectuées ces recherches. L’emplacement a été tenu secret parce que, dixit un des auteurs de l’étude, « on ne voulait pas que le laboratoire brûle »… En effet, pas un mot ni dans les livres de Lepage ou de Séralini, ni dans l’étude elle-même. Pourtant, en deux clics et trois mouvements, il très facile de savoir qu’il s’agit de C.RIS Pharma à Saint-Malo, dirigée par Pierrick Auvray, dont le directeur de thèse a été… Gilles-Eric Séralini. Mais chuuut ! On pourrait nous écouter…

Sources

http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/201209/23/01-4576804-mystere-a-propos-du-mais-transgenique-canadien.php

http://www.youtube.com/watch?v=Smgs1IJM3pc&list=UULQ6l-WbqJ4H5zYM5Pfo_zA&index=1&feature=plcp

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Zygomar
    • JG2433
      • Zygomar
    • Pascal
      • Pascal
        • Zygomar
          • Pascal
  3. Karg se
  4. Zygomar
  5. Zygomar
    • Wackes Seppi
      • l'autre pierre
        • Laurent Berthod
  6. JG2433
  7. Karg se
  8. yvesdemars
  9. aatea
    • Wackes Seppi
      • aatea
  10. rageous