Les productions de fruits et légumes en voie de disparition

La revue Végétable, dans son numéro de juillet, fait part d’une évolution inquiétante qui ne nous étonne qu’à moitié. Selon les résultats du Recensement général de l’agriculture 2010 (produit par le ministère de l’agriculture), les principales grandes régions françaises de productions de fruits et légumes ont connu une hémorragie générale au cours de la dernière décennie.
En fruits surtout : 134 000 hectares de vergers en 2010, c’était 28 000 de plus en 2000 ; baisse de 30% du nombre d’exploitation. Et dans certaines régions, l’âge moyen des chefs d’exploitation dépasse les 50 ans. Constat : nous abandonnons notre marché aux exportations.
En cause évidemment les coûts de la main d’œuvre et  l’absence de politique volontariste (les écolos-bobos ont sans doute plus de poids politique). A cela s’ajoutent les multiples contraintes environnementales et la propagande écolo accusant les producteurs de polluer.
Avant donc de concocter un énième plan de sauvetage de la filière, commençons donc à revaloriser les pratiques agricoles !

email
Commentaires
  1. alzine
  2. Laurent Berthod
  3. le prof
  4. Zygomar
  5. isoproturon