Manipulation du journal Le Parisien

Le 20 juin, sur le site du Parisien (section « La Parisienne »), on peut lire un article alarmiste sur les fruits et légumes, expliquant qu’« ils contiennent des pesticides, mais que bon nombre de ces pesticides sont des perturbateurs endocriniens ». Et de préciser que « bon nombre d’études ont mis en avant le lien entre l’exposition aux perturbateurs endocriniens et des maladies chroniques comme la baisse de la fertilité, certains cancers, des lésions cérébrales ou le diabète ». D’où vient l’info ? Du Pesticide Action Network Europe, une association écologiste présidée par François Veillerette, par ailleurs élu d’Europe Ecologie-Les Verts, porte-parole de Générations Futures et du Réseau Environnement Santé. La journaliste Claire Chantry cite alors François Veillerette : « Il faut convaincre les pouvoirs publics d’exclure le maximum de perturbateurs endocriniens de notre alimentation. La plupart sont autorisés. Or, même à faible dose, ils peuvent être nuisibles. » Voilà donc un papier anxiogène, reprenant tels quels les propos de militants écologistes sans aucune analyse critique.

Or, quatre jours plus tôt, la même journaliste écrivait un article intitulé « Attention aux vernis polluants », peu rassurant lui aussi concernant la présence de phtalates et de formaldéhyde dans les vernis à ongle. Pour connaître la dangerosité de ces produits, elle s’adresse à Yannick Vicaire, ancien de Greenpeace et « chimiste environnementaliste »… au Réseau Environnement Santé.

Or, environ un mois avant cet article, la même journaliste écrivait un article sur le fait que Tupperware avait décidé de retirer le bisphénol A de ses produits. A qui s’adresse-t-elle pour avoir un avis sur la question ? A André Picot, président de l’Association toxicologie-chimie et aussi membre du… Réseau Environnement Santé.

Or, trois semaines avant ce dernier article, la même journaliste écrivait un article affolant sur les composants des ustensiles de cuisine intitulé « Nos casseroles sont-elles toxiques ». Cette fois-ci, « l’expert » qu’elle interroge est André Cicolella, membre de la commission santé d’Europe Ecologie-les Verts, du conseil scientifique de la multinationale verte WWF et président du… Réseau Environnement Santé.

A ce stade, on se demande pourquoi Le Parisien ne proposerait pas directement une rubrique « santé » au Réseau Environnement Santé ! Alors évidemment, ce n’est pas la personne de Claire Chantry qui nous intéresse ici. Mais il est assez symptomatique – et regrettable – de voir régulièrement dans les médias des sujets catastrophistes, se faisant de façon un peu trop systématique les porte-voix d’associations écologistes militantes.

Sources
http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/attention-a-bien-choisir-ses-fruits-et-legumes-20-06-2012-2057673.php
http://www.leparisien.fr/societe/attention-aux-vernis-polluants-12-06-2012-2045003.php
http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/tupperware-retire-le-bisphenol-a-de-ses-produits-08-05-2012-1989661.php
http://www.leparisien.fr/societe/nos-casseroles-sont-elles-toxiques-20-04-2012-1963699.php

email
Commentaires
  1. Karg se
  2. Laurent Berthod
  3. gravaud
  4. Zygomar
  5. myss
    • Daniel