La peur pour faire la promo du bio

Le lobby anti-pesticides PAN-Europe vient de publier  son « enquête » « Halte à la perturbation dans les assiettes », un guide  « pour mieux consommer » selon le réseau Santé Environnement. Dans la ligne de mire : les perturbateurs endocriniens (original !)
Nourriture, emballages, environnement intérieur, vous y êtes exposés à tout moment ! Problème, PAN-Europe oublie (sciemment) des éléments essentiels dans son « étude ». Pas un mot sur les perturbations créées par les résidus de médicaments, notamment de la pilule contraceptive. Pas un mot sur les effets du cannabis. Seuls évidemment, les pesticides de synthèse sont accusés d’être PE. Pas un mot non plus sur certains pesticides bio comme l’huile de neem. Enfin, « l’étude » vous assommera avec des dizaines de noms de produits que l’on trouve sur les fruits et légumes. Mais bizarrement, aucun chiffre sur les quantités de résidus…à peine détectables.

Alors pourquoi ces omissions ? La réponse se trouve à la fin : LA solution pour PAN Europe, c’est de consommer bio.
Qui a soutenu cette pseudo enquête ? Notamment l’association ElemenTerre, financée elle-même par le géant du bio Léanature…
Au sujet du marketing agressif des industriels bio, lire ici.

 Pour lire « l’enquête » :  http://www.disruptingfood.info/files/PANE_-_2012_-_Consumer_guide_EDC_-_FR.pdf

email
Commentaires
  1. douar
    • Daniel
  2. Alzine
  3. Wackes Seppi