L’écologie, les bobos et les pauvres

« L’écologie n’est pas un luxe pour bobos ». Si Nicole Bricq, nouvelle ministre de l’écologie, prend la peine de réaffirmer que  l’écologie n’est pas réservé à une minorité, c’est au moins qu’il y a un doute sur la question.
« Il est hors de question que la transition écologique se fasse sur le dos des pauvres et des modestes ». « Pour chaque mesure, il faut vérifier l’acceptabilité sociale. », nous annonce-t-elle. En clair, prendre justement garde à ce que chaque décision ne profite pas à quelques milliers de bobos de la capitale.

Sauf que Nicole Bricq va réunir de nouveau les « acteurs » du Grenelle de l’environnement. En clair, quelques dizaines d’associations écologistes qui ne représentent qu’elles-mêmes.
Sauf que le gouvernement auquel appartient Nicole Bricq vient coup sur coup d’interdire le cruiser et de réitérer son opposition au MON 810, tout cela pour satisfaire les même associations et au détriment de dizaines de milliers d’agriculteurs. Pendant ce temps, au Sahel, 3 millions d’enfants de moins de 5 ans sont menacés de malnutrition (voir ici ). Et ce n’est pas le bio qui va les nourrir…
Sauf que la ministre s’apprête à fermer la centrale de Fessenheim et mettre plusieurs milliers de salariés à la porte, tout cela pour satisfaire les militants EELV.

Et les pauvres dans tout ça ? Circulez, il y a rien à voir…

Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/06/04/nicole-bricq-l-ecologie-n-est-pas-un-luxe-pour-bobos_1712198_3244.html

 

email
Catégorie : Décodage politique
  • Zygomar a dit :

    Nicole Bricq

    Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

    Nicole Bricq, née le 10 juin 1947 à La Rochefoucauld (Charente), est une personnalité politique française, membre du Parti socialiste.

    Elle est depuis le 16 mai 2012, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie dans le Gouvernement Jean-Marc Ayrault (Décret relatif à la composition du gouvernement en date du 16 mai 20121).

    =========>>>> En 1970, Nicole Bricq obtient une maîtrise en droit privé (Université Bordeaux IV).

    °°°°°Encore une qui sait de quoi elle parle!!!! Décidément n’importe qui peut être ministre de n’importe quoi et devenir expert su jour au lendemein…Pauvre France.

    Au début des années 1980, elle est nommée Première secrétaire de la Fédération de Paris du PS.
    Longtemps membre du Centre d’études, de recherches et d’éducation socialiste (CERES ; courant du parti socialiste mené par Jean-Pierre Chevènement considéré comme classé à la gauche du PS), puis de Socialisme et République.

      

  • Wackes Seppi a dit :

    Pas si vite !

    « Sauf que le gouvernement auquel appartient Nicole Bricq vient coup sur coup d’interdire le cruiser » ?

    Ce n’est pas encore fait. La France agricole a écrit :

    «  »Dans l’attente de ces travaux, il m’apparaît également nécessaire de demander immédiatement à la Commission de réexaminer les conditions d’approbation de la substance active pour son utilisation en traitement des semences de colza, poursuit le ministre de l’Agriculture. Parmi les usages autorisés pour cette substance, l’usage sur colza, ainsi que le souligne l’Anses, apparaît préoccupant de par le caractère nectarifère du colza. Il sera donc nécessaire que la Commission soit en mesure d’apporter des réponses claires sur ce point avant la campagne de semis de colzas à venir. » »

    Le gouvernement doit attendre la réponse de Syngenta. Il doit lui prêter toute l’attention nécessaire. La logique voudrait aussi qu’il attende la réponse de la Commission (donc, en principe, de l’EFSA).

    On risque de se retrouver dans un imbroglio similaire à celui du MON 810.

    Et Fessenheim, ce n’est pas pour demain.

      

    • Laurent Berthod a dit :

      Parce que vous croyez que ce n’est pas joué d’avance ? Votre parti pris politique vous aveugle.

        

      • Wackes Seppi a dit :

        Figurez-vous que je ne le crois pas ! Plus précisément, j’ai un (très petit) doute. Ne croyez surtout pas que c’est de l’aveuglement politique. Ce serait plutôt du cynisme.

        C’est que, passé le 17 juin, avec une bonne majorité, le gouvernement pourra peut-être dire, comme l’a fait M. Sarkozy en son temps (mais c’était alors de la frime électorale de précampagne) : « l’écologie, ça commence à bien faire ». Ou : « notre objectif prioritaire, c’est la compétitivité ».

        Et figurez-vous aussi que je considère qu’une telle démarche, bien qu’allant dans le sens de l’intérêt de la France, ne serait pas glorieuse.

        Et même s’il était décidé de retirer l’autorisation du cruiser OSR sur colza, ce ne serait pas une démarche glorieuse. Car M. Le Foll sait pertinemment qu’il y aura recours, et que la décision sera annulée.

        On peut être déçu par la tournure qu’a prise l’élection présidentielle. On peut aussi être déçu par la tournure que prend la gestion des affaires de la France.

          

        • Laurent Berthod a dit :

          Moi, ça fait longtemps que les politiques ne me déçoivent plus, car cela fait longtemps que j’ai perdu mes illusions et que je ne vote plus que par défaut.

            

  • Valdo a dit :

    Donc, vive le nucléaire, la dictature de Monsanto (qui aufait, accule au suicide des milliers de paysans pauvres) et la destruction des abeilles, c’est bon pur les pauvres! Finalement qui blog qui s’en prend au Grenelle de l’environnement est à l’image de ses acteurs: le grand allié des multinationales et de la FNSEA.Parenthèse toutes les études sérieuses prouvent qu’on n’a pas besoin des OGM poru nourrir la planète, si on lutte contre la spéculation foncière et si on réhabilite l’agriculture vivrière.

      

    • Zygomar a dit :

      @Valdo

      « … la dictature de Monsanto (qui aufait, accule au suicide des milliers de paysans pauvres)

      ==> Evidemment vous avez des données/références d’études sérieuses pour étayer votre affirmation.

      « …..Parenthèse toutes les études sérieuses prouvent qu’on n’a pas besoin des OGM poru nourrir la planète, »

      ==> Ici encore vous avez les références sérieuses, n’est-ce pas? Car vous ne voudriez pas être suspecté de colporter des ragots infondés uniquement pour le plaisir de noircir le tableau.

        

    • ME51 a dit :

      @ Valdo

      Sur la spéculation foncière,il n’y a pas besoin d’aller très loin pour la trouver,en France le prix des terres flambent depuis plusieurs années.
      Les villes,les diverses constructions publiques consomment énormémment de terrain.
      Les agriculteurs sont pris en otage entre ce phénomène et les propriétaires qui veulent vendre aux mêmes prix que des terres transformées en route.

      Si vous voulez de l’écologie, du durable, de la biodiversité et du monde dans les campagnes,il faut, que les agriculteurs puissent vivre décemment et pour cela , faire arréter cette flambée des prix qui fait disparaître de nombreuses exploitations familiales au profit de grosses structures.
      D’ici quelques décennies, il n’y aura plus personnes dans les campagnes,le travail des champs se fera par de très grosses entreprises dirigées par la Finance!!!

        

    • Daniel a dit :

      « l’agriculture vivrière »

      Pour la énième fois :
      L’agriculture vivrière est l’agriculture qui se fait sur un petit lopin de terre et qui ne permet que de vivre. Comme son nom l’indique.
      C’est l’archétype de l’agriculture de famine. Le moindre problème et la récolte est détruite sur de grande surface et c’est la famine assurée !!!

      Les idiots qui prône cette agriculture peuvent allez faire un tour en Afrique où elle est encore pratiquée de façon massive, avec toutes conséquence que l’on sait :
      L’Afrique est le dernier continent ou la famine sévit de façon chronique !!!

        

  • miniTAX a dit :

    « Pendant ce temps, au Sahel, 3 millions d’enfants de moins de 5 ans sont menacés de malnutrition (voir ici ). Et ce n’est pas le bio qui va les nourrir… »
    ———————
    Justement, c’est parce qu’ils sont nourris au bio qu’ils crèvent de faim.

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Au pied nickelé Valdo, je conseille de se renseigner à des sources sérieuses au lieu de gober n’importe quelle foutaise des escrolos, environnmenteurs et autres bionimenteurs.

    Par exemple cet article à propos de la rumeur mensongère sur les suicides Bt en Inde : http://imposteurs.over-blog.com/article-coton-bt-en-inde-pour-en-finir-avec-les-rumeurs-106144487.html

      

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*