Quand les écologistes s’approprient la recherche

Générations Futures vient de lancer un site baptisé « OGM : coulisses d’une étude scientifique », permettant au grand public de suivre pas à pas ce grand élan de « recherche participative ». Car ce projet de recherche se fait dans le cadre d’un PICRI (Partenariat entre Institutions et Citoyens pour la Recherche et l’Innovation), un dispositif mis en place (et financé) depuis 2005 par la Région Ile-de-France. C’est-à-dire qu’en théorie, les PICRI servent à rapprocher deux milieux qui se méconnaissent – le milieu des chercheurs et le milieu associatif – autour d’un projet de recherche. Or, dans ce cas spécifique, on est loin de l’esprit de la recherche participative. En effet, si on a du côté « associatif » Générations Futures et le CRIIGEN, du côté « recherche » on a Christian Vélot… qui est aussi du milieu « associatif » puisqu’il est notamment membre du comité scientifique du CRIIGEN. Autrement dit, la Région IDF et l’Université Paris-Sud 11 (dont fait partie Christian Vélot) auraient très bien pu directement financer le CRIIGEN pour mener cette étude, sauf que ça fait plus joli de dire que des citoyens participent à une étude de chercheurs scientifiques. Voilà pour la forme. Quant au fond, nous avions déjà eu l’occasion d’en parler (voir ici). On peut s’interroger sur la valeur d’une recherche scientifique dont l’objectif est, dès le départ, de conforter les thèses idéologiques écologistes. Rappelons que ces fameux PICRI ont été mis en place sous l’impulsion de la Fondation Sciences Citoyennes… dont l’un des administrateurs est Christian Vélot. La mise en œuvre de ces PICRI a été faite par l’élu Vert Marc Lipinski, Vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France, en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Ce même Marc Lipinski qui avait co-fondé la commission Recherche et Enseignement Supérieur des Verts, avec l’aide de Laurent Audouin, un adhérent de la Fondation Sciences Citoyennes, pour « développer les spécificités d’une approche écologique de la recherche ». On a donc des élus écologistes opposés aux OGM qui financent un chercheur militant anti-OGM, en partenariat avec deux associations anti-OGM, pour finalement établir avec des arguments scientifiques que les OGM ne sont pas bons. Et ils osent parler d’indépendance !

Sources
http://www.picri-ogm.fr/
http://www.savoirs.essonne.fr/thematiques/les-hommes/sociologie/picri-quand-chercheurs-et-citoyens-unissent-leurs-forces/
http://www.savoirs.essonne.fr/sections/ressources/videos/resource/a-lorigine-des-picri/?cHash=8487e3eb8fb8c4029a2ede5503f8bd64

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Zygomar
  3. Alzine
  4. Laurent Berthod
  5. Alzine
  6. isoproturon
    • Karg
      • Laurent Berthod
        • daniel
          • Laurent Berthod
          • Laurent Berthod
          • Karg
    • daniel
  7. Alzine
    • Laurent Berthod
      • Karg
    • Zygomar
      • Karg
        • Zygomar
          • Karg
  8. Alzine
  9. Zygomar
    • Karg
      • douar
        • Karg
          • douar
          • Karg
      • Laurent Berthod
        • Karg
          • Laurent Berthod
  10. Zygomar
    • Karg
      • Zygomar
  11. bob
  12. Laurent Berthod
    • bob