Ultimatum des faucheurs : Terrena se fait piéger

Suite à la lettre « d’une coalition de plusieurs associations et collectifs français » aux semenciers (Voir ici), certains se sont fait piéger (laissons leur le bénéfice du doute…). C’est le cas de Christophe Couroussé, directeur de la communication du groupe Terrena. Ce dernier s’étonne qu’au regard des incertitudes actuelles, des agriculteurs puissent avoir l’idée d’acheter du MON810. Le Dircom tacle ainsi les agriculteurs qui voudraient faire du Mon810. On aurait aimé un peu plus de clarté de la part du Dircom dans la mesure où la démarche d’InfOGM est un piège. Le site d’activités anti-OGM cherche uniquement à occuper le terrain et à faire pression sur le gouvernement. C. Courrousé est entré dans ce jeu. Dommage.

Source :  http://www.infogm.org/spip.php?article5061#nb1

email
Commentaire
  1. douar