Mon 810 : Une étude tchèque passée inaperçue

Des chercheurs de l’Institut d’Entomologie du centre de Biologie de l’Académie des Sciences de République tchèque ont présenté les résultats d’une étude de 3 ans portant sur du maïs MON 88017.
L’équipe, dirigée par Oxana Habustová, a étudié l’impact du maïs MON 88017 sur les populations d’insectes présentes sur les lieux de culture. Sur 25 parcelles de 0.5 ha chacune, les scientifiques ont répertorié la diversité des espèces d’invertébrés observées et effectué leur dénombrement. La comparaison des mesures de ces deux indicateurs de biodiversité avec ceux de parcelles témoins, semble indiquer que la culture du maïs MON 88017 n’a pas d’incidences majeures sur les populations d’insectes, indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes. Par ailleurs, les chercheurs ont constaté que la culture du maïs MON 88017 permettait également de limiter l’impact des infections fongiques sur les cultures ; infections susceptibles de déclencher la production de mycotoxines, dangereuses pour la santé humaine.

Source :http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68891.htm

email
Commentaires
  1. pascal
    • Wackes Seppi
  2. Karg
  3. Laurent Berthod
  4. alzine
    • bob