Lobbying de FNE

La trève des confiseurs aura été courte pour FNE qui démarre l’année à grande vitesse. Le congrès annuel de l’ONG se profile puisqu’il aura lieu le 28 janvier à Montreuil, en région parisienne. Après le « Pacte écologique » de Nicolas Hulot et la défaite de ce dernier à la primaire de l’écologie l’été dernier, FNE a décidé de jouer la carte du lobbying politique tendance « présidentielle ». La fédération d’association lancera donc lors de son congrès son « Contrat environnemental ». Rien de neuf hormis l’utilisation du dictionnaire des synynomes : contrat remplace pacte et environnemental remplace écologique ! Simple et sans doute efficace. Car FNE nous refait le coup de Nicolas Hulot en demandant aux candidats de prendre position. Ils sont donc invité à une table ronde clairement intitulée « Les candidats répondent à l’Appel » (avec un « A » majuscule !). Il faut néanmoins rester prudent et attentif à ce qui va réellement se passer le 28 janvier. Ce sera en effet la journée de tous les dangers pour FNE. Soit c’est l’affluence des candidats et FNE sera en passe de remplacer Hulot et sa fondation sur l’échiquier politique. Soit, c’est un flop et il sera difficile de s’en relever.

Pour l’heure, seuls Jean Luc Mélanchon et Eva Joly ont confirmé leur présence. François Bayrou, François Hollande, Hervé Morin et Dominique de Villepin sont encore annoncés mais « sous réserve de confirmation ». A suivre.

email
Commentaires
  1. Bruno
  2. alzine
  3. Laurent Berthod