Bisphénol A ou mercure dans les caries dentaires

Etant donné le retrait de tout produit à base de mercure ou bisphénol A, les dentistes se posent la question :

Avec quel matériau pourront-ils boucher demain les dents cariées ou empêcher l’apparition de cette affection si fréquente ?

Un dentiste s’interroge : le bisphénol A « se  trouve aujourd’hui logiquement mis au banc des accusés en raison de données de laboratoires obtenues in vitro sur des cultures cellulaires ou tissulaires, ainsi que de résultats des expérimentations animales. Mais ensuite, concernant l’homme, il ne s’agit que d’extrapolation. De plus, si du bisphénol A est effectivement libéré dans la salive trois heures après la mise en place de la restauration dentaire, la dose n’a pas été correctement évaluée, ni à court ni à long terme ».

Conséquence : « Que leur restera-t-il comme possibilité « sinon des ciments éphémères ou de ne plus soigner, quelles qu’en soient les conséquences ? »

A lire sur le Point.

email
Commentaires
  1. Karg se
  2. daniel
    • JG2433
    • Karg se
      • daniel
        • JG2433