Echec de la démocratie participative chez EELV

« Une consultation interne est lancée à l’attention de tou-te-s les adhérent-e-s d’Europe écologie Les Verts. Chacun-e est invité-e à choisir entre cinq listes nationales afin de constituer un vivier de candidat-e-s à la candidature pour les circonscriptions “réservées” à EELV dans le cadre de l’accord avec le Parti socialiste. Ce vivier permettra au Conseil fédéral (CF) du dimanche 18 décembre 2011, sur proposition de la Commission permanente électorale (CPE), d’investir nos candidat-e-s pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2012. »

Voici l’invitation publiée sur le site d’EELV il y a quelques semaines. Selon des résultats partiels (décompte des voix au 9 décembre) que nous nous sommes procurés, sur les 16096 inscrits, seuls 2085 adhérents avaient voté soit 12,95% de participation.
Difficile de considérer cet exercice de démocratie participative comme un succès. Ce n’est pourtant pas une surprise malgré les références régulières à la démocratie dans les discours des cadres du parti. Les militants d’EELV sont en effet davantage des militants d’une cause que d’une machine politique à visée électoraliste. En témoigne d’ailleurs le résultat de la primaire qui a vu Eva Joly l’emporter largement devant le très médiatique Nicolas Hulot.

Précisons enfin que les résultats de cette élection ne sont que consultatif. C’est en effet la Commission permanente électorale (CPE) d’EELV qui aura le dernier mot. Difficile dans ces conditions de mobiliser la fibre démocratique des militants écolos.

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. yvesdemars
    • JG2433