Pesticides dans le Rhône : le rapport biaisé

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse vient de publier, son rapport 2010 sur l’état des eaux de nos rivières. “Les pesticides souillent les rivières du bassin du Rhône” titre le magazine Lyon capitale (lire ici).

Mais à y regarder de plus près, cet article révèle surtout l’incompétence ou l’ambition politique du directeur de cette agence de l’eau : Martin Guespereau (à moins que ce ne soit les deux).

Selon ce “spécialiste”, le glyphosate “est un perturbateur endocrinien, il a pour conséquence de détruire la microflore des rivières très affectée »

Mais petit detail : le glyphosate n’est pas un perturbateur endocrinien.

Par ailleurs, ce “spécialiste” semble ignorer complètement le processus d’homologation des pesticides. Leur toxicité sur les organismes aquatiques est en effet mesuré par le PNEC (la concentration environnementale sans effet). Si les microtraces sont inférieures a la PNEC alors il n’y a rien à signaler… ce qu’omet de dire Martin Gespéreau.

Un autre pesticide est pointé du doigt : l’atrazine qui a été trouvé dans les cours d’eau. Mais Guesperau semble ignorer le phénomène d’adsorption de l’atrazine sur la matière organique qui explique son relargage pendant plusieurs années.

Enfin, le rapport indique qu’on a trouvé seulement des vieilles matières actives utilisées dans la passé (« interdits à la vente depuis 2003 en France »). Cette information aurait pu permettre à Guespereau de féliciter le monde agricole pour ses actions en cours.

En fait, M. Guespereau dont la carrière est brillante et fulgurante (voir ci-dessous)  a sombré dans la démagogie et joue la surenchère médiatique pour s’attacher les bonnes grâces d’un futur gouvernement PS-Vert

Belle carrière d’un marchand de peur…

Martin Guespereau, 36 ans, est diplômé de l’Ecole polytechnique, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts et diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est entré en 2000 au ministère de l’Environnement comme économiste dans la délégation française lors des négociations internationales sur la lutte contre le changement climatique. Il devient ensuite Chef du service régional

de l’environnement industriel à la DRIRE de Picardie jusqu’en 2003 puis, rejoint la direction du Trésor du ministère des Finances où il est responsable de la politique financière pour la zone Afrique du Nord /Moyen-Orient.

En décembre 2004, il devient conseiller technique « santé environnement » de Philippe Douste-Blazy, ministre de la Santé, puis conseiller technique « crises sanitaires » de Xavier Bertrand, son successeur, et enfin de Philippe Bas. En mai 2007, il est appelé comme conseiller technique « écologie et urbanisme » au cabinet du Premier ministre, François Fillon. A ce poste, Martin Guespereau a coordonné l’action gouvernementale lors du Grenelle de l’environnement.

Martin Guespéreau était depuis fin 2008 directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail.

Martin Guespéreau est directeur général de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse depuis mars 2011.

email
Commentaires
  1. alzine
  2. alzine
    • yvesdemars
  3. Wackes Seppi
  4. alzine
    • haka48
  5. bob
  6. miniTAX
    • JG2433
  7. alzine
    • Laurent Berthod
      • Astre Noir
    • Karg se
  8. JFP
  9. alzine
  10. JFP
  11. JFP
    • Wackes Seppi
  12. JFP
    • JG2433
    • JG2433
    • Wackes Seppi
  13. Laurent Berthod
  14. Laurent Berthod
  15. Laurent Berthod