Nucléaire : décryptage de l’agit-prop’ de Greenpeace

Tout le monde s’émeut depuis ce matin sur la sécurité des centrales nucléaires françaises. Pourquoi ? Parce que quelques militants de Greenpeace ont réussi à s’introduire dans la centrale de Nogent sur Seine. L’ONG a décidé d’axer sa communication presse sur cette action sur la sécurité ! Conclusion de l’opération pour Noël Mamère, « il n’y a pas de sécurité totale dans les centrales nucléaires ».

L’agitation politico-médiatique de ce jour témoigne de l’importance de la communication médiatique. Car si le débat tourne autour de la sécurité, c’est parce que Greenpeace en a décidé ainsi. Il est en effet très étonnant de constater que personne n’a rappelé l’opération conduite en 2007 par Greenpeace à Belleville-sur-Loire (voir ici). Une douzaine de militants avaient fait la même opération que celle de ce matin. Ils s’étaient introduits dans la Centrale. Selon les termes de la dépêche AFP de l’époque, « douze personnes s’étaient arrimées sur l’une des deux tours de refroidissement de la centrale afin d’y inscrire « des slogans d’opposition à la construction de l’EPR » »

Oui mais voilà, l’opération de 2007 était centrée sur l’opposition à l’EPR.

Les mêmes causes ne produisent donc pas nécessairement les mêmes effets.

email
Commentaires
  1. daniel
    • louise
      • Daniel
        • louise
          • Karg
          • louise
          • Wackes Seppi
          • Daniel
          • Daniel
          • JG2433
  2. Laurent Berthod
    • Karg
  3. miniTAX
    • Karg se
  4. tybert
    • Karg se
  5. JG2433
  6. JG2433
  7. daniel
  8. daniel
  9. Dany