MON 810 : sauve-qui-peut !

Vite ! Vite ! il faut trouver une solution ! Après la décision du Conseil d’Etat annulant la clause de sauvegarde sur le maïs transgénique MON 810, le gouvernement cherche des moyens juridiques pour poursuivre cette interdiction. Sur son blog, Nathalie Kosciusko-Morizet qui rappelle son combat à l’encontre des OGM, émet de nouvelles pistes pour appuyer cette clause de sauvegarde. La réalité est malheureusement simple : les Français, intoxiqués par le discours anti-ogm y sont largement et irrationnellement hostiles. Quelques mois avant les élections, il vaut mieux repousser le sujet sur lequel le futur candidat Sarkozy pourrait se faire attaquer.
L’Association Française des Biotechnologies Végétales dans un communiqué résume bien la pirouette du gouvernement: « Les responsables politiques refusent donc de se conformer aux avis des instances scientifiques comme juridiques. Les raisons invoquées seraient des risques sur l’environnement mais on voit bien que les éventuelles études seront recherchées pour justifier l’interdiction et non l’inverse. »

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
    • Zygomar
      • Wackes Seppi
    • bob
  2. Alzine
    • Laurent Berthod
    • Karg
  3. isoproturon
  4. Dany