PS/EELV : l’analyse de Guillaume Tabard

Parmi les nombreuses réactions dans les médias depuis hier soir suite à l’annonce de l’accord politique entre le PS et EELV, signalons une bonne analyse, celle de Guillaume Tabard, rédacteur en chef adjoint des Echos et chroniqueur sur Radio Classique dans « Les coulisses du pouvoir. »

Les Verts et le PS ont finalement signé un accord électoral hier. On sait que l’EPR de Flamanville restait une pierre d’achoppement. Qui a cédé ? A l’évidence, ce sont les Verts.
Jusqu’à hier matin, Eva Joly, Cécile Duflot et tous les dirigeants du parti écolos juraient, avec les mots les plus définitifs, qu’ils ne signeraient aucun accord si les socialistes ne décidaient clairement de fermer le chantier de l’EPR de Flamanville.

A l’arrivée, le protocole dresse un simple constat de désaccord sur le sujet. Autrement dit, François Hollande et le PS maintiennent que, s’ils arrivent au pouvoir, ils poursuivront bel et bien le chantier de Flamanville.
Si les mots ont un sens, la signature des Verts est un renoncement, une capitulation. Vous allez me dire que le mot est fort et que le compromis est un des fondements de la vie démocratique. Que pour faire avancer ses idées, mieux vaut quelques concessions qu’une intransigeance absolue qui empêche de rien obtenir. Et cela est tout à fait juste.
Mais le problème, c’est que ce sont les Verts eux-mêmes qui avaient proclamé haut et fort qu’ils n’iraient pas plus loin.
Eva Joly, samedi sur TF1 : « J’affirme solennellement qu’il n’y aura pas d’accord avec les socialistes si nous n’avons pas d’arrêt du chantier de Flamanville. Il n’y a pas de plan B ».
Cécile Duflot, lundi dans les Echos : « Nous aurons peut-être moins de députés, mais peu importe. Nous faisons de la politique pour des convictions ».
Fort bien. Mais hier, les Verts ont troqué leur veto sur l’EPR contre l’assurance d’un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Leur souci des élections a finalement primé leur inquiétude des électrons.
Pour un parti qui se vante de faire de la politique « autrement », d’être moins obsédé que les autres par la cuisine politicienne, ce n’est pas forcément très glorieux.
Pourquoi les Verts se sont-il entêtés sur cette question de Flamanville, avant de baisser la garde ?
Ils ont fait une double erreur tactique.
D’abord, ils n’ont pas compris que François Hollande, dans cette phase de la campagne, avait besoin de prouver son autorité, sa stature présidentielle. Martine Aubry lui avait reproché d’incarner la « gauche molle », la droite l’accuse de négliger l’intérêt national en faisant des concessions aux Verts. Hollande devait prouver à la fois la fermeté de son tempérament et la cohérence de son projet. La question de l’EPR était devenue emblématique : il ne pouvait pas céder.
Ensuite, quand on veut jouer le rapport de forces, il faut en avoir les moyens. Avec Eva Joly comme chef de file à la présidentielle, les écologistes ne les ont plus. Ils pensaient surfer sur leurs bons résultats électoraux passés. Aux européennes, ils ont fait jeu égal avec le PS. Aux régionales, le rapport était encore d’un à deux. Dans les sondages, entre Eva Joly et François Hollande, le rapport est aujourd’hui en moyenne de un à sept, et la campagne de la candidate écolo ne semble pas être dans une dynamique très forte. Un candidat qui monte peut obtenir beaucoup d’un concurrent, parce qu’il lui fait peur. Un candidat qui stagne n’est pas une menace.
Entre les socialistes et les écologistes, ce sont les seconds qui avaient finalement plus à perdre de l’échec d’un accord. Ils ont été bien obligés d’en prendre acte.

 

email
Commentaires
  1. Ecire
    • JG2433
  2. alzine
    • Karg
    • miniTAX
      • Karg
  3. Karg
    • Karg
  4. Wackes Seppi
    • Karg
  5. La Coupe Est Pleine
    • Karg
  6. Wackes Seppi
    • Karg
      • victorien
        • Karg
          • Laurent Berthod
          • Karg
  7. alzine
  8. alzine
    • Karg
  9. Zygomar
  10. yvesdemars
  11. yvesdemars
    • Karg
      • Laurent Berthod
        • Karg
          • Laurent Berthod
          • douar
          • Laurent Berthod
          • Karg
          • Listo
  12. alzine
  13. Zygomar
  14. alzine