PS/EELV : un accord sur une feuille blanche

Pour renforcer la fracture entre les politiques et les citoyens, on ne s’y prendrait pas autrement. L’accord conclu entre le PS et EELV est en effet un modèle dans le genre « arrangement politicien à visée électoraliste » !

Les deux formations n’ont en effet pas trouvé d’accord sur l’avenir du futur EPR de Flamanville ni sur la construction de l’aéroport Notre-Dame des Landes mais officiellement un accord a été trouvé. Il doit même être adopté ce soir par le bureau politique du PS avant d’être validé le week-end prochain par le Conseil fédéral d’EELV. Et que prévoit cet « accord » qui met en lumière les divergences entre les deux partis ? Les Verts devrait récupérer l’investiture dans une soixantaine de circonscriptions lors des prochaines législatives (10 et 17 juin 2012) ce qui devrait leur assurer entre 15 et 30 députés, de quoi pouvoir avoir un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale ce qui leur permettra d’être beaucoup plus présent dans le débat. Les ONG se frottent également les mains. Elles pourront à coup sûr bénéficier du soutien des parlementaires EELV pour organiser leurs opérations de lobbying. Pas sûr que la démocratie y gagne vu le goût pour la transparence de certaines ONG comme Greenpeace (voir ici).

email
Commentaires
  1. Daniel
    • La Coupe Est Pleine
      • daniel
  2. Bruno
  3. bob
    • daniel
      • bob
        • daniel
          • Karg
          • daniel
  4. Laurent Berthod
  5. Karg