Chevènement et le « lobby des verts »

Jean-Pierre Chevènement n’a pas sa langue dans sa poche et on peut s’en réjouir.
En visite lundi dans l’usine Areva de Saint-Marcel, en Saône-et-Loire, le candidat du Mouvement républicain et citoyen à la présidentielle a dit vouloir préserver « ce qui reste de notre tissu industriel ».
A propos des négociations en cours entre le PS et les Verts sur la question du nucléaire, il a ajouté :
« Je demande à ce qu’on ne gâche pas les atouts de la France. Il faut parler avec des arguments sérieux, traiter ce problème de manière responsable et ne pas en faire l’enjeu d’une carabistouille électorale, comme dirait M. Mélenchon [.. .] On ne va pas céder au lobby des Verts qui veulent massacrer ce qui reste de notre tissu industriel. »
On souhaiterait que les autres candidats aient une parole aussi claire !

email
Commentaires
  1. daniel
  2. Laurent Berthod