Fin du silence de Hulot

Après avoir disparu du paysage médiatique depuis des semaines, Nicolas Hulot a fait un retour remarqué hier en signant une tribune dans le JDD (Journal du dimanche) sur le nucléaire. S’il se garde bien de toute prise de position électoraliste, en particulier sur la candidature d’Eva Joly, l’ancien animateur télé affirme que « la sortie du nucléaire est un objectif moral incontournable. »

C’est donc dans les négociations entre le PS et EELV que Nicolas Hulot a décidé de s’immiscer. « La situation d’effroi et de désarroi général pour ne pas dire de panique au moment de Fukushima est une démonstration suffisante en soi que nous avions dépassé toutes les limites acceptables dans la prise de risque » estime Nicolas Hulot qui ne prend néanmoins pas partie sur le dossier de Flamanville qui est pourtant au coeur des tensions entre François Hollande et les écologistes en vue d’un accord portant sur les législatives de 2012.

La tribune d’Hulot est donc décevante en ce sens qu’elle n’apporte que peu d’éléments nouveaux au débat politicien actuel. Se définissant lui-même comme « un citoyen profane » (on se demande alors quelle est sa légitimité pour s’exprimer sur le sujet ou pour prétendre remplacer Nicolas Sarkozy à l’Elysée), Hulot se garde bien « de commenter les chiffres sur les pertes d’emploi que la sortie du nucléaire occasionnerait », et il reste également prudent sur le nombre d’emplois que « le développement d’un nouveau modèle énergétique créerait. » Bref, pas grand chose à se mettre sous la dent.

email
Commentaires
  1. daniel
  2. Karg
    • daniel
  3. yvesdemars
    • daniel
  4. loup garou
    • Karg
  5. Wackes Seppi
  6. Laurent Berthod
  7. Daniel