Mortalités d’abeilles : halte à la com’ !

« 81% des français placent les pesticides comme la 1ère cause de disparition des abeilles. » Tel est le résultat d’un sondage réalisé par l’IPSOS à la demande de l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française). Le syndicat le présentera le 15 novembre lors d’une conférence de presse.

A court d’argument dans son combat militant et idéologique contre l’agriculture et les pesticides, l’UNAF, en désespoir de cause, en appelle à l’avis… des français. Le procédé contribue à renforcer la fracture entre la communauté scientifique, les décideurs politiques et le grand public. Quel est en effet le poids d’un tel sondage ?
Tous les scientifiques s’accordent aujourd’hui pour reconnaître que les phénomènes de mortalité d’abeilles ont une origine multiple. On parle donc d’explication multifactorielle. Parmi les 40 causes recensées par l’Anses dans sa dernière enquête sur les mortalités d’abeilles, on trouve notamment les parasites Varroa et Nosema ceranae. Ils sont aujourd’hui bien connu des scientifiques, des politiques sans oublier bien entendu les apiculteurs qui doivent se battre contre ce fléau. Combien de français connaissent, ne serait-ce que de nom, le Varroa et le Nosema ?
Demander l’avis des Français sur un sujet aussi sensible et préoccupant que celui du déclin des pollinisateurs est tout simplement irresponsable. La conséquence sera sans nul doute la déconsidération de l’UNAF par les pouvoirs publics. Quel crédit accorder à une organisation qui loin d’agir concrètement pour aider la filière apicole se contente de déclarations populistes ! Contrariée par les derniers résultats de la recherche scientifique, l’UNAF cherche maintenant à convaincre les décideurs en faisant appel au grand public.
La société de communication et le règne du sondage trouvent ici leurs limites. Car les sondages sont commandés. En mars 2009, IPSOS publiait un sondage sur « les français et la peur des insectes ». Pour près d’un français sur deux (47%), l’abeille et la guêpe étaient les insectes qui font le plus peur, largement devant les araignées. Mais la question clé de ce sondage était de savoir quel insecte fait, selon les français, le plus de dégâts dans une maison. Et la réponse majoritaire était la mite.
Petit détail : le sondage avait été commandé (et donc payé) par la société Vitomit, expert dans la lutte contre les mites. Une logique qu’utilise aujourd’hui l’UNAF…

email
Commentaires
  1. José.B
    • daniel
    • Wackes Seppi
  2. Laurent Berthod
  3. José.B
    • Karg
      • José.B
        • zygomar
          • Karg
    • daniel
      • Karg
        • Laurent Berthod
  4. Alzine
  5. Alzine
    • José.B
      • miniTAX
        • Karg
        • José.B
          • aatea
          • Karg
    • zygomar
  6. daniel
    • José.B
      • aatea
      • La Coupe Est Pleine
        • daniel
        • Karg
      • daniel
        • Karg
        • José.B
  7. Dany
    • Dany
  8. Alzine
    • José.B
      • Dany
  9. alzine
  10. Léo
  11. alzine
  12. Laurent Berthod
  13. Wackes Seppi
  14. Zygomar
    • Karg
      • Zygomar
        • Karg
  15. JG2433