Robin des Toits va trop loin

L’association anti-ondes a bien évidemment réagi après la publication d’une étude sur le lien entre utilisation du téléphone portable et santé dans le Britich Medical Journal. Selon Le Parisien, « L’étude pilotée par Patricia Frei, de la Société danoise du cancer, a été conduite sur 358403 personnes, abonnées ou pas à un service de téléphonie mobile. Leur état de santé a été suivi pendant dix-huit ans. Sur ce panel, 10729 personnes ont contracté une tumeur du système nerveux central, mais les taux de gliomes (un type de tumeur cérébrale) et de méningiomes étaient similaires chez les abonnés au portable et chez les autres. » Conclusion : « L’étude ne fait donc apparaître aucun lien entre l’apparition d’un cancer du cerveau et l’utilisation d’un mobile, même chez les personnes abonnées depuis plus de treize ans. »

Une étude bien entendu inacceptable pour Robin des Toits qui répond en affirmant dans le titre de leur communiqué que « les experts indépendants condamnent la nouvelle étude Danoise relative au téléphone portable. » Et un peu après, ils vont un trop loin en osant écrire que « les scientifiques indépendants et les militants au Royaume Uni et dans le monde entier rejettent cette étude comme portant un biais et présentant des erreurs trop importantes et des déviations d’interprétation visant à rassurer les médias et le public concernant l’innocuité de la téléphonie mobile. »

Les ONGs devraient commencer à arrêter d’associer systématiquement le qualificatif « indépendant » à tous leurs propos en suggérant que les arguments contraires sont donc nécessairement le fruit de scientifiques non-indépendants, donc au mieux non fiables et au pire corrompus !
Quant à oser parler au nom des militants « du monde entier », c’est un peu fort de café et cela contribue à décrédibiliser Robin des Toits. Et demain, affirmeront-ils avoir le soutien de la galaxie intersidérale ?

email
Commentaires
  1. JG2433
    • Laurent Berthod
      • JG2433
      • zygomar
        • JG2433
    • JG2433
  2. Pweeny
  3. Ounichibou
  4. Ounichibou
    • Laurent Berthod
      • miniTAX