PAC 2014 : le Parlement Européen passe à l’offensive

Après la présentation le 12 octobre dernier par Dacian Ciolos de la proposition de la Commission Européenne de réforme de la PAC à compter su 1er janvier 2014, le Parlement Européen se penche sur ce dossier essentiel pour l’avenir de l’agriculture. Et les députés commencent à faire monter la pression sur le Commissaire Ciolos qui doit participer à une réunion de travail qui réunira les parlementaires européens et le Conseil de l’Europe le 7 novembre prochain à Bruxelles. Dans un communiqué, la commission Agriculture du Parlement Européen souhaite « réduire la bureaucratie et revoir les mesures écologiques. » Outre le débat sur l’enveloppe globale consacrée par l’Union Européenne à l’agriculture, la question du « verdissement » de la PAC est sur toutes les lèvres. Depuis des années, les ONGs mènent en effet un lobbying intense à Bruxelles pour transférer une partie du budget agricole sur le financement de mesures environnementales. Mais les agriculteurs ne sont pas des jardiniers. Ils le sont d’autant moins que l’humanité vient de franchir le seuil des 7 milliards d’habitants à travers le monde. La réponse concrète de l’agriculture au défi alimentaire et énergétique est aujourd’hui indispensable et urgente.

Selon le communiqué des parlementaires,

« le gel proposé de 7 % des terres agricoles « est contraire à la nécessité d’un approvisionnement sûr et permanent de denrées alimentaires pour les citoyens de l’UE » a dit Elisabeth Köstinger (PPE, AT). Sergio Paolo Francesco Silvestris (PPE, IT) s’est demandé ce que doivent faire les producteurs d’olive: « Leur demanderons-nous d’abattre les oliviers ou de faire pousser l’herbe dans leurs oliveraies? ». Iratxe García Pérez (S&D, ES) a fait observer que les propositions « ne tiennent pas compte des situations différentes de chaque État membre ». S’associant à Georgios Papastamkos (PPE, EL), il a demandé d’étoffer la liste des mesures « afin de tenir compte de la diversité des 27 États membres ». »

La bataille entre la Commission et le Parlement ne fait que commencer. Prochain round : le 7 novembre.

email
Commentaires
  1. Karg
  2. Wackes Seppi
  3. Alzine