Le livre polémique : « A bas le parti Vert ! Vive l’écologie ! »

Après 55 ans de militantisme, Gabriel Cohn-Bendit pousse un coup de gueule, une « colère » même, en publiant A bas le Parti Vert! Vive l’écologie! Pour le frère de Dany, il y a eu l’espoir incarné par les dernières élections Européennes marquées par un percée d’Europe Ecologie qui deviendra quelques mois plus tard Europe Ecologie Les Verts, « une hypocrisie » selon Gabriel Cohn Bendit. Pour lui, Les Verts, « petite structure ridicule » ou « petite secte » ont tout simplement « détruit cet espoir ».
Il ne partage pas du tout la vision stratégique et politique de Verts. Il estime ainsi que la primaire de l’écologie était un processus ringard (23000 votants) au regard de celle du PS. Il regrette l’absence de dialogue entre Europe Ecologie et Les Verts.
S’il ne cache pas sa critique franche vis à vis de Cécile Duflot ou Jean-Vincent Placé, il ne croit pas non plus à une candidature écolo en 2012 et pronostique un score inférieur à 5% le 22 avril prochain pour Eva Joly. Pour Gabriel Cohn Bendit, la présidentielle n’est pas une élection pour les écologistes. Il en donne pour preuve les erreurs qui se sont multipliées depuis des mois. Le soutien par exemple de la direction du parti à Nicolas Hulot et la claque qui a suivi le vote des militants. Il n’est pas tendre non plus avec Hulot qu’il qualifie de mauvais en rappelant qu’il a toujours été absent lors des dernières campagnes et en particulier lors des cantonales du printemps dernier alors qu’il s’était déjà déclaré candidat à l’investiture écologiste pour 2012.
Il appelle donc de ses vœux à la création d’une « coopérative » accueillant des écologistes « Verts », des militants de Cap 21 ou du PS comme Aurélie Filipetti. Mais une coopérative « indépendante » des Verts. Il juge impossible de continuer à travailler avec Les Verts. Il donne l’exemple du nucléaire, sujet sensible, où selon lui il est impossible de discuter avec Les Verts : « il n’y a pas de discussion. C’est est-ce qu’on sort en 10 ans, en 20 ans ? Et on devient un traitre à partir du moment où c’est 30 ans. »
Dans A bas le Parti Vert! Vive l’écologie!, Gabriel Cohn Bendit s’autodéfinit comme « un intermittent du spectacle politique » et avance à découvert pour dire ses quatre vérités à « la petite secte verte » et à son « poltiburo » composé de Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé.
Enfin, précisons que cet ouvrage est publié aux Editions Mordicus, maison dirigée par Emmanuelle Duverger, femme de Robert Ménard. Une garantie contre le politiquement correct ?


Gabriel Cohn-Bendit : A bas le Parti Vert ! Vive… par revue-medias

email
Commentaires
  1. karg