Un documentaire hagiographique sur Greenpeace

Greenpeace souffle cette année ses 40 bougies. Pour l’occasion, France 5 a diffusé fin septembre L’aventure Greenpeace, un documentaire qui retrace l’histoire de la multinationale verte. Et là, pas un mot sur les zones d’ombre des guerriers verts, pas une minute accordée aux nombreux anciens responsables de Greenpeace qui ont dénoncé ses dérives. On entend même dans le film l’un des photographes français de Greenpeace, Pierre Gleizes, expliquer qu’après l’affaire du Rainbow Warrior, « les chèques se sont mis à pleuvoir sur Greenpeace », en omettant de dire que la branche française a dû fermer ses portes peu de temps après et cela jusqu’en 1989 ! Pourtant, il y a matière à faire sur ce sujet, comme nous l’avions déjà mentionné par exemple sur le passé sulfureux de David McTaggart (voir ici), sur le manque de démocratie au sein de Greenpeace (voir ici), sur ses finances troubles (voir ici), etc.

Finalement, on pourrait presque penser que ce documentaire hagiographique a été concocté par les services com’ de Greenpeace. Eh bien non ! Il a été fait appel au réalisateur Thierry de Lestrade, lauréat avec son frère du Prix Albert Londres en 2002. Autrement dit, un pro du documentaire d’investigation. Mais, visiblement, la fibre écologiste de Thierry de Lestrade (il est convaincu que « le combat de demain est un combat écologique ») l’a emporté sur sa fibre investigatrice. C’est vrai qu’il avait déjà réalisé deux autres documentaires, commis avec sa compagne Sylvie Gilman, reprenant à son compte les thèses des ONG écologistes. Le premier, La guerre contre le cancer (2006), était l’histoire critique de la lutte contre le cancer, présentée ainsi : « Aux pièges de la communication officielle et d’une banale approche compassionnelle, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade ont préféré la rigueur de l’enquête. » Et le deuxième, Mâles en péril (2008), était une enquête très anxiogène sur le rôle des produits chimiques dans la progression de la stérilité. En réalisant L’aventure Greenpeace, Thierry de Lestrade a préféré les pièges de la communication officielle de Greenpeace à la rigueur de l’enquête…

Sources

email
Commentaires
  1. karg
    • douar
  2. Laurent Berthod
  3. bob
    • pecqror
      • karg
        • miniTAX
  4. alzine
  5. miniTAX