Superman au secours des faucheurs

Sacrés farceurs ces faucheurs volontaires ! Lors du procès de Colmar la semaine dernière, on les a entendu pourfendre « le comité local de suivi » mis en place par l’INRA pour suivre son essai OGM. Selon eux, ce comité est une vase escroquerie intellectuelle pour « faire passer la pilule des OGM ».  Ce serait de la fausse démocratie participative. Certes, il y a des écologistes dans ce comité mais tout cela c’est pour du faux. L’INRA ne viserait qu’un but : faire accepter les OGM. Pour le prouver so-cio-lo-gi-quement (c’est amusant cette manie des faucheurs de se présenter comme sociologue, chercheur…), les faucheurs appellent donc à la rescousse (pardon à la barre) une sociologue pour témoigner : Magali Bikais. Démonstration à l’appui, celle-ci dénonce la méthode INRA.

Vient le tour de l’avocat des faucheurs volontaires  de plaider. Et le voilà qui cite, pour appuyer son propos, un article de recherche tiré d’une mystérieuse revue, la revue Z, dont la principale référence s’appuie sur les thèses de… Magali Bikais, notre chère sociologue (indépendante ?). Cet article est signé de Clark Kent et Lois Lane… Et oui, vous les avez reconnus. Il s’agit de Superman et son amie journaliste. Bref, un article de recherche publié sous des pseudonymes de héros de séries télévisées pour crédibiliser les thèses de faucheurs volontaires !

Actons que pour le prochain procès, les faucheurs viendront déguisés en superman…
C’est fou ce qu’on va s’amuser :)

Sources :

  • procès Colmar
email
Commentaires
  1. karg
    • Laurent Berthod
  2. Daniel
  3. pecqror