2012 : Borloo renonce

Ca y est. Jean-Louis Borloo a mis fin au suspense qui entourait sa candidature à la présidence de la république depuis le printemps dernier. Il renonce. Son intervention hier soir au JT de TF1 en a surpris plus d’un. A commencer par son entourage qui le pressait d’annoncer sa candidature. Jean-Louis Borloo aurait d’ailleurs pris sa décision personnelle quelques heures seulement avant de répondre aux questions de Claire Chazal.

Pourquoi ne se lance-t-il pas dans la bataille ? Difficile de répondre. Certes, les éditorialistes (qui nous ont annoncé toute la semaine dernière que Borloo allait très prochainement annoncer sa candidature) ont retourné leur veste plus vite que Jacques Dutronc en affirmant que c’était prévisible et inévitable. Mais si l’on reste honnête, pas facile de répondre à la question. Nicolas Sarkozy est au plus bas dans les sondages et la question de sa candidature en 2012 commence à se poser dans les rangs des parlementaires de la majorité. Certains évoquent la piste de François Fillon ou d’Alain Juppé pour barrer la route au candidat du PS. Dans ces conditions, Borloo aurait pu incarner cette alternative.

Certains affirment que Jean-Louis Borloo aurait renoncé à se lancer parce qu’il ne décollait pas dans les sondages. Rien ne l’aurait empêché de se lancer officiellement, de mener campagne et de voir l’impact sur les sondages d’ici Noël ou janvier puis de décider ou non de se maintenir.

Une autre raison invoquée est la montée de Marine Le Pen dans les sondages. Là encore, il aurait bien eu le temps, comme Eva Joly pourrait le faire si un accord avec le PS est trouvé pour les législatives, de se retirer quelques jours ou quelques semaines avant le premier tour.

Aucune de ces raisons ne sembles réellement pertinente. Borloo a-t-il négocié directement avec le château ? A-t-il reçu l’assurance de se voir confier Matignon en cas de succès de Nicolas Sarkozy ? Le mystère reste entier.

Quelles seront les conséquences ? Qui est le gagnant de cette décision : Sarkozy ? Morin ? Bayrou ? Hollande ? Là aussi, bien malin qui pourra le dire.

email
Commentaires
  1. daniel
  2. karg
  3. karg
    • Daniel
      • karg