JC Decaux surfe sur la vague écolo

Après les collectivités qui en cette période de crise payent du miel au prix du caviar, JCDecaux s’engouffre à son tour dans la brèche des abeilles en ville. Econome, l’entreprise a limité les frais en transformant une opération de communication en action interne à l’entreprise. Et vice-versa.

15 ruches ont ainsi été installées en banlieue parisienne sur un site de l’entreprise qui annonce héberger un million d’abeilles ce qui fait un peu beaucoup (plus de 66.000 par colonies). Et quelques hectares sont consacrés à l’alimentation des abeilles avec un jardin mellifère dont l’entretien est assuré par les jardiniers de l’entreprise.

Mais au lieu de transformer l’essai en allant plus loin et en observant le comportement des abeilles, leur alimentation et la contribution des espaces mis à disposition pour servir de garde-manger, JCDecaux résume son action en jouant la carte anti-pesticides. L’entreprise souhaite montrer « qu’il est possible à chacun d’agir en faveur de la biodiversité, en plantant notamment des espèces mellifères, et en supprimant l’utilisation des pesticides. »

C’est certes une démarche un peu plus poussée que celle des collectivités et des entreprises qui se contentent d’installer des ruches sur leurs toits au milieu des villes puisque la notion d’alimentation est présente. Mais c’est bien dommage d’en rester là et de se contenter de surfer sur la vague. Un peu d’audace !

email
Commentaires
  1. karg
    • José.B
      • karg
        • José.B
          • karg
          • José.B
  2. José.B
    • karg
      • José.B
        • karg
          • José.B
          • karg
          • José.B
  3. Dany
    • karg
  4. zygomar
  5. douar