Earth overshoot day : une bonne nouvelle

Impossible de passer à côté de la déferlante médiatique du « Earth overshoot day » depuis hier. De quoi s’agit-il ? Littéralement, « le jour du dépassement » est la date à partir de laquelle la consommation annuelle des ressources naturelles a épuisé ce que la terre est capable de fournir chaque année. C’est l’ONG « Global Footprint Network » qui en est à l’origine. Ou plutôt, c’est cette ONG qui est à l’origine du plan de communication du « Earth overshoot day ». Car le calcul de cette date qui fluctue d’années en années a commencé avec la News Economics Foundation, un think tank britannique créé en 1986 et qui a calculé pour la première fois « le jour du dépassement » en 1987. Global Footprint Network est une ONG qui n’a vu le jour qu’en 2003 et qui cherche à récupérer la paternité (médiatique) du « Earth overshoot day ».

Passé ces précisions, venons en au fond. Les médias nous répètent donc en boucle que ce fameux « Earth overshoot day » a été fixé au 27 septembre pour l’année 2011. Aussitôt, c’est la catastrophisme qui s’abat sur les rédactions. RTL en fait ses gros titres en invitant ce matin Marion Guillou, Directrice générale de l’INRA, pour commenter le fait que la Terre « vit à crédit ». Il faut dire que dans le contexte économique et financier actuel, une nouvelle dette, d’origine naturelle, fait facilement les choux gras des journalistes.

Dommage qu’ils n’aient pas pris le temps de se renseigner davantage. Ils auraient ainsi pu découvrir que ce « Earth overshoot day » était fixé au 21 août l’an dernier. L’humanité aurait donc été plus responsable en 2011 qu’en 2010 et les observateurs en tout genre pourrait s’en féliciter. Certains n’auraient alors pas manqué de rappeler qu’en 2009, le « Earth overshoot day » avait eu lieu le 21 septembre et que donc nous retrouvions cette année une situation similaire à celle de 2009. En réalité, pas tout à fait. Pourquoi ? Parce que l’an dernier, en annonçant que le jour du dépassement été fixé au 21 août et donc avancé d’un mois par rapport à 2009, Global Footprint Network avait pris soin de ne pas en rajouter dans le catastrophisme en expliquant avoir révisé leur mode de calcul après s’être rendu compte qu’ils avaient surestimé la productivité des forêts et des pâturages.

Conclusion, le « Earth overshoot day 2011 » est nettement plus tardif qu’en 2010 et se rapproche de la date de 2008 et 2009, alors même que le mode de calcul est plus strict depuis 2010. Loin de cette analyse positive et optimiste, les médias préfèrent relayer les peurs d’un nouveau déficit naturel qui s’ajoute à la crise économique actuelle.

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
    • pecqror
    • daniel
      • Danielle Pirotte
        • zygomar
          • Danielle Pirotte
        • zygomar
          • Danielle Pirotte
        • Wackes Seppi
          • Danielle Pirotte
        • Daniel
          • Danielle Pirotte
          • Danielle Pirotte
  2. Ounichibou
  3. Gabriel
    • miniTAX
  4. miniTAX
    • Bof
  5. daniel
  6. karg
    • daniel
      • karg
        • Daniel
          • karg
          • Wackes Seppi
      • Woody
        • Woody
        • Daniel
  7. Ounichibou
  8. miniTAX
  9. Pweeny
    • karg
      • Pweeny
  10. Dany
  11. zygomar
  12. Danielle Pirotte
  13. Laurent Berthod
  14. zygomar
  15. miniTAX
  16. zygomar
    • Danielle Pirotte
  17. Laurent Berthod
  18. Laurent Berthod
  19. Wackes Seppi
  20. Danielle Pirotte
    • Laurent Berthod
    • karg
    • JG2433
  21. Philippe
  22. Wackes Seppi