Hulot ou l’éternelle hésitation

En 2007, il avait hésité à se présenter à l’élection présidentielle. En 2011, il s’est lancé dans le grand bain de la politique mais en deux temps. Il a d’abord déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2012 avant de préciser au bout d’un léger suspense qu’il passerait par la case « Primaire d’EELV ». On connaît la suite et le verdict des urnes des militants d’EELV.

Au lendemain de sa claque électorale, il avoue hésiter sur son avenir en politique. Il n’exclue rien et laisse la porte ouverte à un engagement aux côtés d’Eva Joly. Puis il ferme son site internet 2012hulot.fr.

Les journées d’été d’EELV ? Il ne répondra jamais à la question et son absence ne sera pas une véritable surprise. Absence physique, oui, mais Nicolas Hulot (voir aussi ici)hésite encore et toujours. Une réunion de ses soutiens se tiens donc à Clermont Ferrand pendant les journées d’été EELV mais en marge de celles-ci. On y apprend que la création d’un think tank politique animé par Hulot est imminente. Il pourrait même être lancé dès septembre 2011. Mais depuis, aucune précision ni confirmation.

Puis vient l’épisode Sarkozy la semaine dernière. On sait que le Président de la République avait invité Nicolas Hulot à l’Elysée pendant la campagne de la primaire EELV. Hulot avait alors décliné l’invitation. Mais on ne refuse pas deux fois une invitation du Président. Mercredi dernier, Nicolas Sarkozy et Nicolas Hulot ont donc déjeuné ensemble. La teneur de leurs échanges donnera lieu à une fuite de la part des conseillers de l’Elysée : Nicolas Sarkozy aurait proposé à Nicolas Hulot la présidence de la Délégation française à la Conférence de l’ONU sur le développement durable Rio +20 qui se tiendra à Rio de Janeiro en juin 2012. Mais cette information est vite démentie par Hulot.

Ajoutez à cela les échanges réguliers qu’entretiendrai Hulot avec Borloo selon l’entourage de l’ex Super Ministre de l’Ecologie et vous conviendrez aisément que Nicolas Hulot ne sait plus très bien où il habite. Est-il homme politique, gestionnaire de fondation, journaliste ou chef d’entreprise ? Est-il de droite, de gauche ou du centre ? La réponse est loin d’être évidente et les éditorialistes commencent à le faire sentir en répétant que Nicolas Hulot n’a aucun sens politique.

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
  2. daniel