Jean-Paul Jaud nous refait le coup de la censure

Dans un interview accordé le 1er août dernier, en plein tournage de son prochain film sur les OGM et le nucléaire (sortie prévue en 2012), Jean-Paul Jaud fait le bilan de ses deux derniers films : « Mon premier film a rencontré un succès relativement important pour un documentaire environnementaliste, avec plus de 300 000 entrées. Deux ans plus tard, « Severn, la voix de nos enfants » ne générait déjà plus que 35 000 entrées. » Alors, à quoi il attribue le gros flop de son second film ? Pour le réalisateur, c’est la « preuve flagrante que l’engouement pour le bio et l’environnement s’essoufflaient, notamment après cette phrase assassine du président de la république : « les contraintes environnementales, ça commence à bien faire ». Mon film allait être suivi par Home, Le syndrome du Titanic, Solution locale pour désordre global… occasionnant un sentiment de connaissance suffisante des problèmes de la part des spectateurs mais surtout de la presse qui parlait alors d’une « pluie de films », face à une production pourtant plus que confidentielle. Nous avons à faire à une presse « aux ordres ». » Et il en rajoute une couche en affirmant que « la censure de l’agroalimentaire reste très présente et très puissante », et que si ses films « n’ont été diffusés par aucune chaîne publique, c’est bien la preuve qu’il existe actuellement un véritable boycott sur l’information environnementale ». C’est évidemment cocasse, quand on sait que Jean-Paul Jaud a soutenu Nicolas Hulot au moment des primaires écologistes, un des animateurs phares de TF1 ! Mais, de plus, nous avions déjà montré dans un billet précédent (voir ici) que l’affirmation de Jaud est une ineptie. La presse s’est en effet déchaînée, en particulier le premier semestre 2011, contre l’agriculture conventionnelle, et les chaînes publiques ont régulièrement programmé des émissions ou des documentaires sur des thèmes environnementaux. La meilleure preuve de cela, c’est Notre poison quotidien de Marie-Monique Robin qui a été regardé par plus de 1,2 million de téléspectateurs. Il est vrai que pour Jaud, il est plus facile de jouer au martyr du lobby agroalimentaire que d’assumer son échec.

Sources

http://www.paperblog.fr/4726484/jean-paul-jaud-une-voix-pour-l-avenir/

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. miniTAX
  3. alzine
    • Laurent Berthod
      • daniel
        • zygomar
          • karg
  4. Aurel