L’imposture du bio dans les médias

Crise E.Coli et actulité brulante obligent, le dernier livre de Gil Rivière Wekstein consacré au bio (« Bio, fausses promesses et vrai marketing ») continue de remplir les colonnes des médias. Téléstar s’interrogeait ainsi il y a quelques jours « manger bio : est-ce sans danger ? » ou bien encore le quotidien Sud Ouest qui rappelait dernièrement que « si l’alimentation bio n’est pas mauvaise pour la santé, aucune preuve scientifique ne démontre ses bienfaits, contrairement à ce que pensent la plupart des consommateurs. »

Plus surprenant, en juin, c’est la matinale du Mouv’ (groupe Radio France) qui a fait une présentation très positive de l’enquête de Gil Rivière Wekstein.

« Enfin, Gil Rivière-Wekstein nous entraîne au cœur des fondements historiques et idéologiques du bio. Il tente d’expliquer comment, dans l’Histoire, la ”défense de la terre” est passée de la droite radicale à l’extrême gauche, et comment ces discours environnementalistes ont abordé un virage coercitif. Au- jourd’hui, les partisans du slogan soixante-huitard des ”interdits d’in- terdire” veulent tout interdire: inter- diction des OGM, des pesticides, de l’irrigation, du nucléaire, des aéro- ports, des autoroutes, interdire, inter- dire… Le journaliste Jacques Julliard, dans le Nouvel Observateur, met en garde contre ”la réintroduction en contrebande d’une philosophie irrationnaliste, anti-industrialiste, réac- tionnaire et à relents fascistes”. Oui, les mots sont forts, mais des voix dissidentes commencent à s’élever. Écoutons-les pour nous forger notre propre opinion. Et pour cela, je vous conseille de lire le livre de Gil Rivière- Wekstein, Bio, fausses promesses et vrai marketing.»

 

Les jeunes auditeurs du Mouv’ auront sans doute été interpelés par cette chronique à contre courant de l’écologie bonne conscience en vogue. Qui sait si le vent ne commence pas à tourner ?

Site du livre

email
Commentaires
  1. alzine
  2. Agitateur