Le train, c’est comme les OGM : dangereux !

On connait l’argument majeur des écologistes pour refuser toute innovation. « On n’a pas fait assez d’études scientifiques pour prouver que cette innovation n’est pas sans effet sur la santé. On ne connait pas l’effet des OGM à 10 ans ».

Cet argument ne date pas d’aujourd’hui finalement. Le magazine Valeurs Actuelles nous rappelle dans le numéro du jour  (à lire ici) quelques peurs liées à l’arrivée du progrès.  » On pense notamment à François Arago, qui déclarait, le 13 juin 1838. ‘Objet emblématique de la révolution industrielle, le train a ainsi donné lieu, dans les années 1830-1850, à de nombreuses réactions d’hostilité fondées sur la crainte quant à la santé des voyageurs« On rencontrera dans le tunnel une température de 8 degrés Réaumur, en venant d’en subir une de 40 à 45 degrés. J’affirme sans hésiter que, dans ce passage subit du chaud au froid, les personnes sujettes à la transpiration seront incommodées, qu’elles gagneront des fluxions de poitrine, des pleurésies, des catarrhes. » De son côté, Théophile Gautier décrivait ainsi les risques mortels encourus par le passager imprudent : « Il ne faut pas se lever, se tenir debout sur les voitures, de peur d’être lancé sur le railway où l’on serait incontinent coupé en rondelles, dru et menu comme des légumes de julienne. »


email
Commentaires
  1. Alzine
  2. karg
  3. karg
  4. karg
  5. Wackes Seppi