2012 : tout est possible !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actualité de cette fin de semaine aura été chargé sur le plan politique. Eva Joly a frappé un grand coup en faisant un pas de géant vers l’investiture Europe Ecologie Les Verts pour la prochain présidentielle. Ce résultat surprise n’était attendu par personne, surtout pas par les journalistes. « La défaite d’une star de la télévision extrêmement populaire, ayant été de longue date l’un des visages de la défense de l’environnement (Nicolas Hulot, ndlr), signe le double échec d’une forme de politique hors-sol et de la vidéocratie. Cette défaite d’une tentative de convertir un capital médiatique en capital politique est, au fond, une bonne nouvelle » explique ainsi Nicolas Demorand dans son édito publié ce matin dans Libération. Rappelons au passage que le 20 juin, Libération avait publié un sondage ViaVoice : « Chez les sympathisants écologistes, le score (de Hulot, ndlr) atteint 63% (contre 28% à l’ancienne magistrate)« . Petite précision, ce sondage portait sur un échantillon de 133 personnes !

Ainsi donc, Eva Joly s’en va vers l’adoubement écologiste en vue de 2012. Elle a eu hier soir le bon rôle lors du débat qui l’opposait à Nicolas Hulot de proposer à ce dernier le poste de porte-parole de sa campagne. Il faut dire qu’en matière médiatique, Hulot en connaît un rayon. Mais cela reste insuffisant en politique.

Alors quel avenir pour Nicolas Hulot ? On pouvait penser qu’après la gifle reçue à la primaire EELV, Nicolas Hulot pourrait être tenté de faire son retour auprès de Jean-Louis Borloo. Mais si retour il y a, cela ne peut arriver que si Borloo se présente. Or, il compte bien faire durer le suspense jusqu’à la fin septembre voire un peu plus encore. Car l’Ex-Super ministre de l’écologie observe le mouvement de ses adversaires. A commencer par les acteurs de la rue de Solférino. Martine Aubry candidate du PS, cela ferait les affaires de Borloo. Mais nouveau coup de théatre cette nuit. DSK est libre et il pourrait même être blanchi dans les prochaines semaines. Certains évoquent d’ailleurs l’éventualité de son retour dans le jeu politique, y compris jusqu’à une candidature en 2012. Mais là, Borloo verrait son champs électoral se réduire.

Bref, tout est possible. Même une victoire de Nicolas Hulot au deuxième tour de la primaire d’EELV ?

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. JEAN DU TERROIR
  3. Daniel